Planète

Typhon Wipha : le Japon dresse un premier bilan

ActualitéClassé sous :climatologie , typhon , Wipha

Le Japon vient de subir les vents et les pluies du typhon Wipha, qui est passé le long de sa côte Pacifique. Cette dépression, la plus puissante dans la région depuis octobre 2004, a fortement affecté l'île d'Izu Ōshima, où 13 personnes sont décédées. Plus au nord, de nombreux transports en commun ont été paralysés, tandis que des eaux de pluie ont été rejetées en masse du site de la catastrophe nucléaire de Fukushima.

Cette image du typhon Wipha a été prise le 13 octobre 2013, avant qu'il ne touche le Japon, par le système Modis (pour Moderate Resolution Imaging Spectroradiometer) du satellite Terra. © Nasa, Wikimedia Commons, DP

Chaque année, au printemps et à l'automne, des typhons se développent en Asie. Le 26e de cette année, Wipha, est passé ce mercredi 16 octobre à proximité de la côte Pacifique du Japon. À 9 h heure locale (soit 2 h heure de Paris), le cœur de la dépression se trouvait environ 120 km à l'est de la préfecture d'Ibaraki, mais cela n'a pas empêché ses vents de 125 km/h (avec des pointes à 180 km/h) de causer de sérieux dégâts en certains lieux.

Des photographies montrant des arbres déracinés et des maisons détruites ont ainsi été publiées dans la presse. Elles ont été prises sur l'île touristique d'Izu Ōshima, au sud de la capitale nipponne, où 82 cm de pluie sont tombés en moins de 24 h. Cinq maisons y ont été emportées par un glissement de terrain, avec leurs habitants. Au total, 13 personnes ont perdu la vie, mais ce bilan est provisoire. Selon la chaîne d’information NHK, les autorités de l'île étaient encore sans nouvelle d'une cinquantaine d'habitants ce mercredi matin. Plusieurs localités sont toujours isolées, et n'ont donc pas encore reçu d'aide extérieure.

Voici la trajectoire du typhon Wipha qui était prévue en date du 14 octobre 2013. © Idé

Les réseaux de transports fortement perturbés par le typhon

À Tokyo, plusieurs coupures de courant ont été observées en divers endroits. Les transports ont également été fortement perturbés. En effet, 500 vols et plus d'une centaine de liaisons ferroviaires ont été annulés. À l'est de la ville, une portion de voie ferrée s'est affaissée dans une gare de la ville de Narita. Selon les informations relayées par l'AFP, dans la région tokyoïte, deux garçons qui jouaient sur une plage sont portés disparus, et une femme a été retrouvée morte dans une rivière, probablement après avoir été emportée par un glissement de terrain.

Encore plus au nord, à 220 km de Tokyo, l'opérateur Tepco s'était également préparé à l'arrivée du typhon sur le site de la centrale de Fukushima-Daïchi, où les pluies ont commencé à tomber dès mardi. Certains équipements avaient ainsi vu leurs ancrages au sol consolidés, tandis que les zones inondables avaient été placées sous une surveillance renforcée. Ce matin, 40 tonnes d'eaux de pluie accumulées sur le site ont été rejetées à la mer, mais l'opérateur assure qu'elles présentaient un taux de radioactivité inférieur aux normes en vigueur (notamment pour le césium 134 et le strontium 90).

Wipha se déplace maintenant en direction du Nord-Nord-Est à la vitesse de 75 km/h, ce qui signifie qu'il s'éloigne des côtes. Il s'agirait, selon des experts nippons, du plus puissant typhon qui a touché l'île d'Honshu depuis octobre 2004. Les météorologues ont appelé les populations concernées à faire preuve de prudence, en raison des risques d’inondations et de glissements de terrain qui sont toujours bien présents.