Planète

Le réchauffement climatique survenu à la fin du 20ème siècle réaffirmé

ActualitéClassé sous :climatologie , Réchauffement climatique , climat

-

Des climatologues viennent de réaffirmer la thèse largement admise selon laquelle, d'une part, le réchauffement éprouvé au moins à l'échelle hémisphérique, à la fin du 20ème siècle, était une anomalie sur la période du précédent millénaire et, d'autre part, l'activité humaine a probablement joué un rôle important en le provoquant.

Le réchauffement climatique survenu à la fin du 20ème siècle réaffirmé

Michael Mann, de l'Université de Virginie, et ses collègues réfutent ainsi les déclarations récentes de Willie Soon et Sallie Baliunas, du Harvard-Smithsonian Center for Astrophysics, selon lesquels le réchauffement des dernières décennies n'est pas sans précédent dans le contexte du millier d'années passées. Les modèles de simulation climatique ne peuvent expliquer le réchauffement anormal de la fin du 20ème siècle sans prendre en compte les activités humaines, indiquent les climatologues.

Ils insistent sur plusieurs éléments qui n'ont pas été pris en compte par Soon et Baliunas, dont l'article est paru dans la revue Climate Research and Energy & Environment. Il est par exemple essentiel, selon eux, de définir de manière attentive la période moderne de base avec laquelle le climat passé doit être comparé et de quantifier les incertitudes. Le Panel Intergouvernemental sur le Changement Climatique (PICC), dans son rapport le plus récent, compare les données des décennies récentes avec les reconstructions des températures passées en prenant en compte les incertitudes dans ces reconstructions. Le PICC conclut que le réchauffement de la fin du 20ème siècle dans l'hémisphère Nord, hémisphère auquel la plupart des données disponibles appartiennent, dépasse probablement ce qui a pu se passer à n'importe quel moment du précédent millénaire. La méthode utilisée par Soon et Baliunas, indiquent Mann et ses collègues, considère les conditions moyennes sur l'ensemble du 20ème siècle comme période de base.