Irma, José : que signifie la catégorie d'un ouragan ? À partir de la catégorie 3, on parle d’ouragan majeur. © drew, Fotolia

Planète

Irma, José : que signifie la catégorie d'un ouragan ?

ActualitéClassé sous :climatologie , ouragans , Bâtiment

Irma, l'ouragan de catégorie 5 qui a dévasté les îles de Saint-Martin et Saint-Barthélemy, vient d'être rétrogradé en catégorie 4. Pendant ce temps, José, actuellement classé en catégorie 3, continue son trajet vers ces îles. Mais que signifient ces catégories ? Quels risques pour la population ?

Les tempêtes et ouragans sont classés selon l'échelle de Saffir-Simpson, qui comprend cinq catégories, en fonction de la force du vent et des dommages possibles. Cette classification a été imaginée par un ingénieur (Herbert Saffir) et un météorologue (Robert Simpson) en 1971. Elle est un outil pour avertir les populations des risques liés à un ouragan, car elle donne des exemples des dommages attendus.

Les tempêtes de catégories 1 et 2 sont dangereuses et nécessitent des mesures de prévention. En catégorie 1, les vents sont compris entre 119 et 153 km/h, il peut y avoir des dommages sur les toits et de grosses branches d'arbres peuvent se casser. Les lignes et poteaux électriques peuvent être endommagés et les coupures électriques durer quelques jours. En catégorie 2, les vents sont compris entre 154 et 177 km/h, beaucoup d'arbres cassés encombrent les routes ; les coupures électriques sont fréquentes et peuvent durer des semaines.

Des ouragans majeurs à partir de la catégorie 3

Les ouragans de catégories 3 et plus sont considérés comme des ouragans majeurs en raison du risque pour les vies humaines et les habitations. En catégorie 3, les vents sont compris entre 178 et 208 km/h. Les toits des maisons peuvent être détruits et les fenêtres non protégées sont cassées.

En catégorie 4, les vents ont une vitesse allant de 209 à 251 km/h. Les murs extérieurs des maisons peuvent être endommagés, la plupart des poteaux électriques sont à terre, les coupures électriques peuvent durer des mois, la zone peut être inhabitable pendant des semaines voire des mois. Enfin, en catégorie 5, les vents dépassent les 252 km/h. Beaucoup de maisons sont détruites, les toits et les murs n'ayant pas résisté. Les ouragans Andrew, en 1992, et Irma, en 2017, ont atteint la catégorie 5.

Le terrible ouragan Irma vu depuis l'ISS  Aussi grand que la France et plus puissant qu’Harvey ou Katrina, l’ouragan Irma menace de dévaster les Antilles, Cuba et Haïti. Le voici vu de l’espace, filmé le 5 septembre par les caméras de l’ISS, à 400 km d’altitude. Il venait de passer en catégorie 5.