Planète

Étrange disparition d'un lac glaciaire au Chili : le réchauffement climatique en cause ?

ActualitéClassé sous :climatologie , Lac glaciaire , Patagonie

-

Située à l'extrémité sud de l'Amérique latine, près de la Terre de Feu, la Patagonie chilienne se caractérise par ses paysages, ses steppes et ses montagnes de granit, et aussi ses glaciers qui se jettent dans des lacs qu'ils recouvrent d'icebergs bleutés. Ces merveilles naturelles attirent aussi de nombreux touristes, à condition de ne pas craindre la marche car cette région reste une des plus sauvages et des plus authentiques de la planète.

Le lac glaciaire de Témpanos, dans toute sa splendeur passée. Crédit image : Corporation nationale des forêts chiliennes.

Mais depuis le 28 mai, elle est aussi devenue une des plus mystérieuses. Ce jour-là, une équipe de gardes forestiers, en mission de surveillance d'une espèce de cerf locale menacée d'extinction, a constaté la disparition pure et simple du lac glaciaire de Témpanos, d'une surface de plus d'un kilomètre carré.

Selon Juan José Roméro, directeur local du Parc National O'Higgins, ce lac était situé dans un endroit d'accès particulièrement difficile. Plusieurs heures de marche sont nécessaires pour l'atteindre, après un voyage de près de deux jours en bateau depuis Puerto Natales à 2500 km de Santiago.

Les photos prises par les agents de la Corporation nationale des forêts chiliennes avant et après cette étrange disparition sont éloquentes. Là où se trouvait une immense étendue d'eau recouverte d'icebergs, et où des circuits touristiques étaient régulièrement organisés en raison de la majesté des lieux malgré la difficulté d'accès, on n'aperçoit plus qu'un immense cratère de 30 mètres de profondeur, au fond duquel se perdent encore, un peu ridicules, quelques icebergs égarés.

Ce qui reste du lac glaciaire de Témpanos... Images : Corporation nationale des forêts chiliennes.

Qu'est-ce qui a bien pu causer ce phénomène ?

Les chercheurs notent qu'une forte activité sismique a été enregistrée dans cette région pratiquement inhabités durant les derniers mois, et n'excluent pas qu'une faille se soit ouverte dans le fond de la cuvette, par où se serait échappée l'eau du lac.

Une autre hypothèse, qui a déjà connu des précédents, non seulement au Chili mais aussi en Himalaya, est liée à un phénomène appelé "Glacial Lake Outburst Fold" (GLOF), ou explosion de lac glaciaire. Il se produit lorsque le niveau, pour une raison ou une autre (inondations en amont, fortes pluies...) augmente au-delà des normes habituelles, jusqu'à provoquer la rupture des glaces éternelles qui le bordent ou le retiennent. Dans ce cas, toute la masse liquide peut s'évacuer très rapidement, comme dans le cas d'une rupture de barrage. En ce qui concerne Témpanos, un bouchon de glace situé en profondeur a très bien pu céder, provoquant la fuite des eaux à travers une faille ou une grotte naturelle jusqu'à la mer toute proche, exactement comme si on avait enlevé la bonde d'une baignoire !

Groupe de scientifiques au fond de l'ancien lac. Image : Corporation nationale des forêts chiliennes.

Gino Casassa, un glaciologue travaillant au Centre d'Etudes scientifiques de Valdivia, signale avoir constaté une augmentation régulière du niveau du lac au fur et à mesure de la fonte des glaciers environnants, elle-même vraisemblablement provoquée par le réchauffement climatique, et se rallie à cette dernière hypothèse. Une expédition d'experts glaciologues et d'agents forestiers a été envoyée sur place, et on en apprendra certainement plus sur les raisons de cet étrange phénomène dès son retour, vers fin juillet.