Mots-clés |
  • photos

Photo : Madagascar Île aux Nattes et son lagon au sud de Sainte-Marie, région de To

Lancer le diaporama

Madagascar Île aux Nattes et son lagon au sud de Sainte-Marie, région de To

Description

Au large de la côte orientale de Madagascar et au nord de Toamasina, le premier port malgache, l’île aux Nattes s’inscrit comme un point d’orgue à l’extrême sud de Sainte-Marie, une île très effilée et longue de 57 km. Ourlée de plages coralliennes et de forêts tropicales, l’île aux Nattes, Nosy Nato, doit son nom à l’arbre, le nato, qui servait jadis à confectionner les pirogues. Mais le lieu est surtout fameux parce qu’il abrita à la fin du XVIIe siècle une microsociété de pirates, qui régnaient non seulement sur l’océan Indien mais sur l’ensemble des mers. Le développement des polices navales avait incité les pirates à se replier dans des refuges éloignés sans être trop à l’écart des courants commerciaux dont ils vivaient. De ce point de vue, l’île Sainte-Marie était idéalement située pour surprendre au tournant du cap de Bonne-Espérance les navires marchands qui assuraient le transit entre l’Europe et l’Orient. Les pirates ne sont pas les seuls à se soustraire aux lois internationales. Ils furent rejoints au XVIIIe siècle par des utopistes, l’intellectuel provençal Misson, associé au prêtre Caraccioli, qui fondèrent l’éphémère république de Libertalia dans la baie de Diégo-Suarez au nord de Madagascar.

connexes

Vos réactions

Chargement des commentaires