Jardiner sans pesticides, c'est possible. © Romolo Tavani, fotolia

Maison

Comment jardiner sans pesticides ?

Question/RéponseClassé sous :Jardinage , pesticide , jardin
 

Jardiner sans pesticides ? Oui, c'est possible. En effet, pourquoi vouloir agir contre la nature, plutôt qu'avec ? Les solutions sont nombreuses pour entretenir son jardin sans intervention de produits chimiques. Et vous n'en serez que ravi de voir le retour d'une biodiversité dans vos espaces verts. Voici quelques astuces.

Les pesticides — insecticides, fongicides, herbicides et autres parasiticides — nuisent à la biodiversité de votre jardin. Aussi pour éviter que ces diverses substances chimiques ne se retrouvent dans l'environnement et qu'aussi elles ne menacent votre santé et celles de vos animaux, est-il préférable de « faire le plus possible avec la nature et le moins possible contre », comme le propose le paysagiste Gilles Clément (Le jardin en mouvement).

Alors, pourquoi ne pas essayer de vous en passer — après tout la nature a toujours fait sans —, ou du moins d'en réduire l'usage dans vos espaces verts ? Les abeilles mais aussi, par exemple, les coccinelles dévoreuses de pucerons, vous en seront reconnaissantes (et bien d'autres habitants du jardin...).

De bonnes raisons de jardiner sans pesticides

Les bonnes raisons de tarir ou de stopper l'utilisation des pesticides ne manquent pas. Car en effet, en pensant régler un problème, nous en créons d'autres aux conséquences plus graves sur le long terme. Voici les principales :

  • pollution de l'eau (les substances chimiques appliquées en surface sont entrainées par les pluies ou l'arrosage dans le sol puis les nappes phréatiques...) ;
  • stérilisation et érosion des sols (plusieurs traitements chimiques détruisent les micro-organismes dans le sol qui d'ordinaire travaillent la terre, l'aèrent et l'enrichissent ; les sols sont à nu et lessivées plus rapidement) ;
  • perte de la biodiversité (les auxiliaires, alliés du jardinier, sont mis en péril par les pesticides mais aussi par la disparition de leurs nourritures) ;
  • santé (les produits chimiques sont dangereux pour la santé de tous les êtres vivants, y compris l'Homme, qui sont en contact avec).
Une terre en bonne santé riche en vers de terre. © savoieleysse, fotolia

Quelques astuces pour jardiner sans pesticides

Thierry Riveri, jardinier professionnel à Saint-Ouen (93) vous propose quelques idées simples à mettre en pratique :

  • apprenez à bien connaître votre sol et le climat pour choisir des plantes qui y sont adaptées. Privilégiez les espèces locales car elles résisteront mieux aux attaques et, selon les cas, aux sécheresses ou aux excès d'eau ;
  • pratiquez des associations de plantes : la capucine par exemple attire les pucerons. Ceux-ci n'iront donc pas traîner sur vos rosiers ;
  • utilisez la technique du paillage : en couvrant le sol de paille autour des plantes, vous éviterez les invasions de limaces, d'escargots et aussi des mal-nommées mauvaises herbes ; en outre, cela limitera l'évaporation de l'eau et favorisera la biodégradation de la matière organique, laquelle enrichira votre sol d'année en année (voire Permaculture) ;
  • tenez un cahier de jardin, pour savoir d'une année sur l'autre ce que vous plantez : en pratiquant une rotation des cultures, vous romprez le cycle de développement des parasites ;
  • pensez aussi à utiliser du compost, qui renforce la résistance des cultures ; et à ne pas mettre en contact des espèces proches : les mêmes organismes nuisibles passeraient plus facilement de l'une à l'autre.
Cela vous intéressera aussi

Interview 3/5 : d'où vient la pollution des sols ?  La pollution des sols est souvent due à d’anciennes industries ayant rejeté des polluants sur leur terrain d'exploitation ou à l’utilisation agricole d’engrais et de pesticides. Philippe Hubert, directeur des risques chroniques de l’Ineris, nous parle des solutions pour traiter un sol pollué.