La laine de verre qui sert à l’isolation de nos maisons est recyclable. La vraie question qui se pose est : comment faire pour la recycler ? © 9355, Pixabay, CC0 Public Domain

Maison

La laine de verre est-elle recyclable… et recyclée ?

Question/RéponseClassé sous :isolation , développement durable , recyclage

Depuis 2012, la laine de verre est considérée comme un déchet industriel dangereux. À ce titre, elle doit être prise en charge par des centres de traitement dédiés. Sous conditions, elle est aussi acceptée dans certaines déchetteries sans coût pour le particulier. Qu'advient-il de la laine de verre ensuite ? Si elle est réputée recyclable à 100 %, en pratique, est-elle réellement recyclée ?

La laine de verre est fabriquée à partir de matières premières naturelles et abondantes : le sable, le calcaire ou encore la dolomie. Elle contient également une part importante — entre 40 et 80 % — de verre recyclé. Ce calcin permet de limiter le recours aux ressources naturelles et de réduire la consommation d'énergie nécessaire à la fusion du verre. Et les chutes de production sont recyclées au cours du processus de fabrication, depuis 1997 dans le cas d'Isover. Les rouleaux, quant à eux, sont comprimés jusqu'à 10 fois leur volume et la laine de verre est généralement fabriquée localement pour limiter les émissions liées au transport. Le tout contribue à assurer à la laine de verre, un bilan énergétique plutôt intéressant.

Un produit composite difficile à recycler

Mais les choses se compliquent quelque peu au stade du processus de fabrication que l'on appelle l'étape de fibrage. Car c'est à ce moment-là qu'est ajouté à la formulation, un liant organique de la famille des polymères thermodurcissables : de la résine phénoplaste. Ainsi la laine de verre devient un produit composite — qui contient également des adjuvants, certes en faible quantité —, toujours recyclable en théorie, mais finalement rarement recyclé dans la pratique. Les technologies de recyclage sont en effet complexes et coûteuses.

Par ailleurs, la laine de verre potentiellement recyclable est généralement issue de travaux de déconstruction de bâtiments. Elle se retrouve donc mêlée à d'autres déchets de chantier et devient encore plus difficile à recycler.

La présence dans la laine de verre de résine phénoplaste rend le produit difficile à recycler. © Olivier Le Moal, Fotolia

La valorisation de la laine de verre

Sans aller jusqu'au recyclage, on peut tout de même envisager des voies de valorisation pour la laine de verre usagée. Ainsi, elle peut, par exemple, être incorporée dans le processus de fabrication d'un béton allégé destiné au coulage de chapes d'isolation.

Si les filières tardent encore à se mettre en place, du côté des fabricants comme Isover, des initiatives voient tout de même le jour, encouragées notamment par la loi sur la transition énergétique.