Maison

Comment installer un escalier japonais ?

Question/RéponseClassé sous :Bricolage , escalier , type d'escalier
Un escalier japonais permet de gagner de la place. © DR

L'escalier japonais, ou « à pas décalés », est parfaitement adapté aux petits espaces ou dans un loft, car il prend très peu de place, mais c'est aussi un élément esthétique qui peut s'intégrer au décor d'une pièce.

1) Principe de l'escalier japonais

Comme l'indique son autre nom escalier à pas décalés, chacune de ses marches est diminuée de moitié du côté droit, puis du côté gauche sur la suivante et ainsi de suite, ce qui oblige l'utilisateur à décaler ses pas en montant et en descendant.

Ce système est toutefois moins confortable que d'autres types d'escaliers, et la hauteur maximale d'un escalier japonais doit être de 2,50 m.

2) Un escalier droit

Ce sont le plus souvent des escaliers droits, composés d'une poutre centrale sur laquelle sont accrochées les marches, et on en trouve facilement des modèles prêts à poser et capables de s'adapter à des hauteurs différentes, de 240 cm à 285 cm, par exemple.

L'escalier peut aussi être à deux limons, surtout si vous le fabriquez et le montez vous-même, l'installation en sera plus sécurisée.

L'idéal sera quand même de faire au minimum tailler les pièces dans une menuiserie et de ne procéder qu'au montage en commençant par visser une cornière à l'arrière de chaque marche pour la solidifier.

3) Montage de l'escalier japonais

Préparez les coupes basses et hautes des limons, si elles ne sont pas déjà faites, et vissez les limons en haut et en bas. Fixez les marches sur les limons à l'aide d'équerres placées dessous, et vérifiez la solidité de l'installation.

Pense-bête : ce type d'escalier n'est adapté que pour des personnes jeunes et en bonne santé, il peut s'avérer dangereux pour les autres.