La radioactivité dans la maison

DossierClassé sous :Maison , matériau , matériaux de construction

-

Depuis quelques années, la radioactivité dans l’habitat est au cœur de préoccupations nationales et internationales. D’où vient-elle ? Qu’est-ce qui la distingue ? Comment pénètre-t-elle dans les maisons ? Quels sont les risques sanitaires et les moyens de s’en protéger ? Enquête sur un sujet d’actualité solidement étayée et complétée d’interviews de spécialistes.

  
DossiersLa radioactivité dans la maison
 

La radioactivité est un phénomène avant tout naturel. On décèle sa présence dans l'air, l'eau, les sols, certaines matières premières... Dans les habitations, la principale source de pollution radioactive est un gaz issu de l'uranium, le radon. Les risques dépendent des niveaux de concentration, très variables d'un endroit à l'autre.

Les organismes vivants sont confrontés depuis toujours à la radioactivité naturelle. Le fait que l'humanité ait pu croître en y étant exposée quotidiennement est de prime abord rassurant. Cependant, dans certains environnements, le contact est destructeur. 

Durant l’entre-deux guerres, la radioactivité a été utilisée à toutes les sauces, à l’exemple de cette ligne de produits de beauté au radium et au thorium baptisée Tho-Radia. La formule appartenait à un certain Dr. Alfred Curie, homonyme des célèbres nobellisés. © Travus, Wikimedia, Collections du Musée Curie

Bien avant la prise de conscience de sa réalité, des esprits savants de la Renaissance ont fait des rapprochements pertinents.Ainsi le suisse Paracelse et l'allemand Georg Bauer, dit Georgius Agricola, médecins du 16e siècle.Le premier a constaté la forte mortalité des mineurs d'argent de la région de Schneeberg, en Saxe. Le second, qui s'occupait également de minéralogie et de métallurgie, s'est étonné du nombre de maladies pulmonaires dont mouraient les ouvriers des mines tchèques de Jockymov. Il se trouve qu'on y exploitait la pechblende, roche à partir de laquelle Marie et Pierre Curie ont détecté vers 1898 deux éléments fortement radioactifs : le polonium et le radium.

Antoine Henri Becquerel venait de découvrir le phénomène de la radioactivité, en étudiant la phosphorescence du sel d'uranium, et le physicien allemand Friedrich Ernst Dorn s'apprêtait à identifier un troisième élément émanant du radium, le radon.

Plongez au coeur d'une enquête dédiée à la radioactivité dans la maison.