Maison

Arrosage et humidité : prendre soin de son bonsaï

Dossier - Culture et entretien du bonsaï : les bons conseils
DossierClassé sous :Jardinage , Maison , Bonsaï

-

L’intérêt pour les bonsaïs, ces arbres miniatures que les Japonais cultivent depuis des siècles dans leurs jardins, connaît en Europe, notamment en France, un développement spectaculaire ! Découvrez tous nos conseils pour bien entretenir votre bonsaï.

  
DossiersCulture et entretien du bonsaï : les bons conseils
 

Cultiver des bonsaïs n'est pas une chose facile, mais afin de mettre toutes les chances de votre côté, il va vous falloir respecter certaines exigences. Par exemple, placés trop au soleil ou trop à l'ombre, vos sujets pourront souffrir. Les courants d'air, comme ceux qui s'infiltrent à travers les encadrements d'une fenêtre mal isolée, constamment ouverte et refermée, sont très néfastes aux bonsaïs d'intérieur. Sachez également que vous allez devoir éviter les arrosages insuffisants ou excessifs.

Photo prise au Pacific Bonsai Museum, aux États-Unis. © Daniel Gasienica - CC BY-NC 2.0

Bonsaïs d’extérieur ou d’intérieur ?

Une précaution à prendre : vérifiez que le bonsaï que vous venez d'acquérir ou qui vous a été offert est une espèce habituée à vivre dehors ou pas. Dans le premier cas, il faudra qu'il continue à vivre dans son récipient d'origine car, en pleine terre, il grandirait trop rapidement. Il ne faudra pas non plus le rentrer en hiver à l'intérieur de votre habitation. Au besoin, vous paillerez légèrement son pied, sans autre précaution à prendre. Les bonsaïs d'intérieur, quant à eux, doivent être maintenus à une température minimale de 16 à 18 °C le jour et de 10 °C la nuit. 

Bonsaï pin. © Mr. Tickle, CC by-nc 3.0

L’arrosage du bonsaï, un point capital

Les bonsaïs, plus que toute autre plante, ont besoin de bénéficier fréquemment d'apports d'eau. Le vendeur de vos sujets vous donnera à ce propos tous les renseignements nécessaires, en tenant compte des espèces choisies. Il faudra vous y conformer de façon rigoureuse, sinon vos bonsaïs ne vous le pardonneront pas !

La quantité d'eau requise varie bien sûr selon les expositions et les espèces choisies. En général, un arrosage quotidien peut être nécessaire, mais vous aurez intérêt à prendre garde de ne jamais laisser d'excédent d'eau stagner dans la soucoupe. Utilisez de préférence de l'eau de pluie ou, à défaut, de l'eau de Volvic à température ambiante. L'eau du robinet n'est pas forcément mauvaise pour les plantes, mais sa teneur en calcaire laisse souvent, à la longue, de vilaines traînées blanchâtres sur la base du tronc et le bord du pot.

Photo de bonsaï prise au Brooklyn Botanic Garden. © Erica Joy, CC by-nc 2.0

Une humidité ambiante indispensable

L'humidité va jouer un rôle déterminant sur la croissance de vos bonsaïs. Une humidité insuffisante peut aussi provoquer un dessèchement du pourtour des feuilles. Si vous possédez un chauffage central, qui assèche l'air dans d'importantes proportions, offrez-vous un bon humidificateur ou bien, chaque jour, vaporisez de l'eau sur le feuillage de vos plantes.

Une autre solution va consister à installer un lit de gravier sur lequel vus poserez vos pots. Il vous suffira alors, même dans la chaleur sèche des appartements surchauffés en hiver, d'arroser ces petits cailloux une fois par semaine pour qu'ils restent humides en permanence, évaporant alors l'eau qu'ils contiennent vers vos bonsaïs.