Maison

Une pelouse sans mauvaises herbes

Dossier - Gazon : tous les conseils pour bien le choisir et le soigner
DossierClassé sous :jardin , pelouse

-

Ce dossier va passer en revue les différentes interventions que vous allez devoir pratiquer pour obtenir une belle pelouse. Si vous en oubliez une, il y a des chances pour que votre gazon ne vous donne pas entière satisfaction ! Il va falloir choisir un gazon correspondant bien à vos besoins (raffiné ou rustique, etc.), le semer, le tondre et enfin l’entretenir avec doigté. Des astuces vous seront pour cela très utiles…

  
DossiersGazon : tous les conseils pour bien le choisir et le soigner
 

Même bien entretenu, un gazon est envahi peu à peu par des mauvaises herbes capables de se développer au ras du sol et d'échapper aux tontes. Plusieurs ennemis peuvent aussi empêcher son bon développement.

Comment éviter les indésirables ? Conseils et prévention.

Scarifiez votre pelouse

Pour régénérer votre gazon et obtenir un sol verdoyant résistant, effectuez une scarification pour éliminer la mousse et les déchets. Cette opération doit intervenir deux fois par an, à l'automne et au printemps.

Désherbez votre pelouse régulièrement

Vous pouvez désherber à la main si votre pelouse n'est pas trop grande, en utilisant un couteau désherbeur, cela en intervenant régulièrement. Chassez ainsi le plantain, le pissenlit, le chardon en coupant les racines.

Il existe aussi des herbicides chimiques, à réserver aux surfaces importantes mais à éviter pour des raisons écologiques. Intervenez plutôt d'une façon naturelle. Utilisez l'eau de cuisson de vos pâtes, riz et pommes de terre, à verser encore chaude sur le gazon, avec un arrosoir ou un pulvérisateur. Le purin d'orties est également un puissant désherbant naturel (faire macérer pendant 3 à 4 jours, 1 kg de feuilles découpées en petits morceaux dans 10 litres d'eau de pluie).

Parmi les indésirables, le plantain. © Hans Linde, Pixabay, DP

Comment éviter la formation de mousse ?

Si votre pelouse est située dans une zone d'ombre, elle va souffrir obligatoirement de cette situation ! Si possible, supprimez alors les arbustes se trouvant à l'origine d'une telle situation. Ou utilisez régulièrement un produit spécifique anti-mousse. Certains engrais ont une action double et contiennent des éléments actifs qui la détruisent. Utilisez du sulfate de fer pour une alternative moins polluante, sous forme solide à raison de 2 kg/100 m² ou sous forme liquide à raison de 1 l/10 l d'eau. Lorsque les mousses sont mortes, il suffira de les retirer avec un râteau. Il faudra ensuite réensemencer les trous formés dans le gazon.

Gare aux parasites !

Depuis le 1er janvier 2017, les produits phytosanitaires ne sont plus en vente libre mais toujours demeurent disponibles sous réserve de conseil de la part des vendeurs, et cela jusqu'au 1er janvier 2019. À compter de cette date, la vente de ces produits aux particuliers sera proscrite et il sera interdit de les utiliser (mais pas de faire entretenir leur jardin par un professionnel avec ces mêmes produits).

Pour éviter que des insectes parasites ou des maladies cryptogamiques ne nuisent à votre pelouse, il faut donc maintenant passer du curatif au préventif. Un gazon qui s'installe rapidement, qui est bien dense et pérenne, limite le développement de plantes indésirables et les besoins en désherbage. De même, un gazon résistant très bien aux maladies a toutes les chances d'éviter le recours aux traitements fongicides. Les conseils de culture évoqués dans ce dossier devraient donc suffire à aller dans ce sens.