Maison

Quand faut-il tondre sa pelouse ?

Dossier - Gazon : tous les conseils pour bien le choisir et le soigner
DossierClassé sous :jardin , pelouse

-

Ce dossier va passer en revue les différentes interventions que vous allez devoir pratiquer pour obtenir une belle pelouse. Si vous en oubliez une, il y a des chances pour que votre gazon ne vous donne pas entière satisfaction ! Il va falloir choisir un gazon correspondant bien à vos besoins (raffiné ou rustique, etc.), le semer, le tondre et enfin l’entretenir avec doigté. Des astuces vous seront pour cela très utiles…

  
DossiersGazon : tous les conseils pour bien le choisir et le soigner
 

C'est incontestablement la tonte qui conditionne la beauté et la vigueur d'un gazon. En effet, cette opération oblige chaque touffe de graminées à croître horizontalement et non verticalement, donc à s'étaler pour former un feutrage épais et dense.

Conseils pour la tonte de votre pelouse. De quelle tondeuse à gazon avez-vous besoin ?

À quels moments faut-il tondre sa pelouse ?

De mars à novembre, vous devez tondre votre pelouse lorsqu'elle atteint une hauteur de 8 à 10 cm, c'est-à-dire à peu près une fois par semaine. La première tonte doit se faire moins rase que les suivantes (4 cm au lieu de 3 par la suite). Évitez de couper l'herbe lorsqu'elle est humide, afin d'éviter un résultat irrégulier. La largeur de coupe de votre tondeuse peut aussi constituer un critère de choix, allant de 30 cm pour les modèles manuels à 60 cm pour les thermiques les plus puissantes.

La tondeuse manuelle, idéale pour les petites surfaces. © Counselling, Pixabay, DP

Tondeuse à gazon manuelle, thermique ou électrique ?

Jusqu'à 100 m² de pelouse, l'emploi d'une tondeuse manuelle peut suffire dans une résidence principale, mais pas forcément dans une résidence secondaire car les lames hélicoïdales seront inefficaces face à l'herbe haute qui aura prospéré en votre absence.

Les tondeuses électriques conviennent bien aux surfaces intermédiaires, allant de 200 à 750 m². Presque aussi efficaces que les modèles thermiques, elles sont beaucoup moins bruyantes. Elles démarrent instantanément et sont plus fiables sur le plan mécanique. Moins chères à l'achat, elles consomment peu d'énergie. Mais leur défaut, c'est la présence d'un fil à la patte, vraiment gênant dans les terrains arborés ou parsemés d'obstacles.

Préférez une tondeuse thermique pour les plus grandes surfaces, au-delà de 1.000 m² de terrain. À partir de 3.000 m², mieux vaut vous orienter vers une tondeuse autoportée, c'est-à-dire un petit tracteur.

Choisir une tondeuse électrique ou thermique ? © Alexas Fotos, Pixabay, DP

Les tondeuses autotractées et tondeuses sur coussin d'air

La plupart des tondeuses thermiques le sont. Ce type de tondeuse est très utile sur les terrains en pente mais sur terrain plat, le mode autotracté ne sert pas à grand-chose, à moins que votre tondeuse ne soit exceptionnellement lourde.

Dépourvues de roues, les tondeuses sur coussin d'air planent au-dessus du sol par un effet de souffle. Les tests montrent que ce ne sont pas les plus performantes mais elles sont en général légères et maniables.

Les robots tondeuses. © Pexels, Pixabay, DP

Les robots tondeuses

Les robots tondeuses travaillent pour vous, même en votre absence. Inutile, en plus, de ramasser l'herbe car les déchets sont petits et se compostent sur place. Mais leur installation peut être fastidieuse et leur prix est dissuasif.