Le four à micro-ondes révolutionne la façon de cuisiner. Il est aussi utilisé dans les laboratoires de chimie pour sa capacité à activer ions et molécules. © Christian Rasmussen, CC BY-SA 3.0, Wikimédia Commons

Maison

Four à micro-ondes

DéfinitionClassé sous :Maison , technologie , Invention

Le four à micro-ondes est un appareil électroménager. Il est composé d'une cage métallique à l'intérieur de laquelle on place un aliment destiné à être chauffé. Pour cela, le four génère des micro-ondes. Elles rayonnent dans la structure moléculaire de l'aliment et agitent ses molécules d'eau qui s'échauffent. Cette chaleur se propage par conduction à l'ensemble de l'aliment.

Découverte et fonctionnement du micro-ondes

Le premier à avoir découvert cette nouvelle méthode de cuisson est Percy Spencer en 1947. Il travaille pour l'entreprise Raytheon, spécialisée dans la construction de magnétrons pour radars. Alors qu'il se trouve à proximité d'un radar, il ressent de la chaleur dans une de ses poches et s'aperçoit que la barre chocolatée qui s'y trouvait a fondu. En 1953, Raytheon commercialise son premier four à micro-ondes baptisé le Radarange.

Les micro-ondes sont des ondes électromagnétiques qui changent de sens plus de 2 milliards de fois par seconde. Les molécules d'eau, sensibles à cette agitation, voient leur température augmenter. Un four à micro-ondes génère ses ondes via un magnétron, anode cylindrique composée de cavités et alimentée électriquement. Le magnétron fonctionne sur le principe du tout ou rien. Il faut jouer sur la durée d'alimentation électrique. Quand la puissance maximale du four est de 800 W, le fait de choisir l'option de cuisson 400 W indique que l'alimentation du magnétron sera effective pendant 7,5 secondes puis coupée pendant la même durée. Une fois que les ondes existent, elles attirent les molécules d'eau qui s'échauffent. Mais la quantité d'eau n'étant pas la même dans tout l'aliment, certaines de ses parties sont moins chaudes. Enfin, si la molécule d'eau passe à l'état de vapeur, elle ne peut pas être contenue dans l'aliment. Voilà pourquoi dans ce cas l'aliment « explose » pendant sa cuisson.