Maison

Béton précontraint

DéfinitionClassé sous :Maison , Eugène Freyssinet , béton
Le béton précontraint a notamment été utilisé pour réaliser le pont de l'île de Ré. Ses 796 voussoirs utilisent ce matériau. © TCY, CC BY-SA 1.0, Wikimedia Commons

Le béton précontraint est un matériau de construction composite figurant parmi les différents types de béton (aux côtés des bétons aggloméré, armé, de ciment, etc.) dans lequel on introduit, avant sa mise en service, des tensions opposées à celles qu'il devra subir.

Description du béton précontraint

Deuxième produit le plus utilisé dans le monde après l'eau, le béton désigne un composé de granulats naturels ou artificiels (gravillons ou sable pour les premiers, granulats légers pour les deuxièmes) agglomérés par un liant (majoritairement du ciment).

Principe du béton précontraint

La découverte du béton est due à l'ingénieur britannique John Smeaton, en 1756. Plus de 150 ans plus tard, en 1928, Eugène Freyssinet dépose un brevet sur une amélioration apportée au béton : c'est l'invention du béton précontraint. Mis au point par le Français, le béton précontraint est une technique qui vise à améliorer la résistance du béton face à des sollicitations très élevées. En créant une compression initiale permettant au béton d'être totalement comprimé sous les sollicitations, Eugène Freyssinet découvre la solution pour rendre plus résistant le béton jusque-là trop peu résistant en traction. On distingue généralement une précontrainte par « prétension » et une précontrainte par « post-tension », la première définissant une tension appliquée aux armatures avant la prise complète du béton, la seconde après la prise complète de ce même béton.  

Avantages du béton précontraint

Aujourd'hui, le béton précontraint est couramment utilisé dans le domaine de la construction, au même titre que les autres types de béton. Il peut être employé sur des petites structures ou sur de très grands chantiers. Pénétré de barres d'acier qui sont mises en tension, avant ou après son séchage, il subit une pression, et donc une précontrainte, qui augmente sa qualité de compression. Ce gain sera un véritable avantage lors de la mise en service de l'ouvrage réalisé, car il va s'opposer aux contraintes de tractions des autres charges, comme la charge d'exploitation ou la charge climatique.