Maison

Qu’est-ce que le bitcoin, cet argent virtuel dont tout le monde parle ?

ActualitéClassé sous :Maison , BitCoin , monnaie numérique

Existant depuis cinq ans, le bitcoin commence à acquérir une certaine notoriété et à souffrir de diverses polémiques. Quel est ce nouveau phénomène venu du monde numérique ? Quelques explications.

Les bitcoins commencent à s’immiscer dans le langage commun. Que sont-ils ? © 123dartist, Shutterstock

Le bitcoin, très controversé et qui traverse une grave crise de confiance avec les récentes fermetures de plateformes d'échange et les volontés d'encadrement exprimées par de nombreux gouvernements, est une monnaie immatérielle internationale autorégulée à la généalogie mystérieuse. Voici donc quelques données sur le bitcoin, créé comme un moyen de paiement, mais qui est devenu un placement spéculatif.

Tout d'abord, qu'est ce que c'est ? Le terme dérive de l'anglais coin, « pièce de monnaie », et bit, unité de mesure informatique binaire. Il désigne à la fois Bitcoin, système de paiement utilisable sur Internet, et le bitcoin, devise monétaire employée par ce système. En principe, Bitcoin tient à jour un registre à la fois public et infalsifiable de toutes les transactions qui permet d'identifier chaque bitcoin depuis sa création.

Il tire son origine d'un logiciel mis en ligne en février 2009 par un ou plusieurs informaticiens, se cachant derrière le pseudonyme de Satoshi Nakamoto. Le magazine Newsweek a affirmé récemment avoir découvert la véritable identité du créateur du bitcoin en la personne de... Satoshi Nakamoto, un ex-physicien états-unien d'origine japonaise âgé de 64 ans et vivant reclus en Californie, mais celui-ci n'a pas apporté de confirmation.

Depuis sa mise en ligne en février 2009, la valeur du bitcoin fluctue beaucoup, comme son utilisation. Certains services de la vraie vie proposent même de régler avec cette monnaie numérique. © Zcopley, Flickr, cc by sa 2.0

Payer une nuit d’hôtel avec des bitcoins

À quoi cela peut-il servir ? Le bitcoin permet de régler un achat auprès d'un vendeur qui accepte ce type de paiement, qui se fera nécessairement via une plateforme de serveurs nommés « mineurs de bitcoins », qui agrègent la puissance d'ordinateurs privés. Contrairement par exemple aux paiements par PayPal, le bitcoin est sans frais, aucun intermédiaire ne touchant de commission.

Il peut notamment être échangé contre des devises et, dans certains pays, il est désormais possible de payer la course d'un taxi, de réserver une chambre d'hôtel ou même de se faire verser son salaire en bitcoins. Certains distributeurs de bitcoins ont été installés, permettant de faire des transactions. Mais ils ne délivrent pas d'argent physique.

Les bitcoins, une valeur fluctuante qui fait polémique

Reste à définir sa valeur. Le taux, qui est extrêmement fluctuant, est défini sur différentes plateformes (où les valeurs peuvent être différentes au même instant). Vendredi 7 mars 2014 à 12 h 00 TU, un bitcoin valait environ 475 euros (moyenne réalisée à partir de cinq sites de cotation). L'an dernier, il a culminé à plus de 1.000 dollars (715 euros) contre quelques centimes d'euros à son lancement.

Ces évolutions très importantes lui ont attiré de nombreux détracteurs, qui dénoncent la création d'une bulle spéculative. De fait, certaines personnes achètent des bitcoins uniquement pour les revendre plus cher. Les utilisateurs peuvent dupliquer des bitcoins pour en produire de nouveaux, seulement si leur ordinateur est équipé de ce logiciel complexe. La création d'un bitcoin à partir d'un codage informatique crypté valorise l'aspect collaboratif en peer to peer (ou pair à pair) de la vaste communauté d'internautes chargée de contrôler le réseau, qui ne dispose pas d'une autorité centrale. En effet, il est en théorie impossible de générer un bitcoin avec un seul ordinateur, celui-ci ne disposant pas d'assez de puissance de calcul.

En revanche, si la machine d'un membre du réseau qui met à disposition son ordinateur dans le traitement des transactions est la première à valider une transaction, il reçoit lui-même automatiquement quelques bitcoins. Actuellement, une douzaine de millions de bitcoins sont en circulation dans le monde, avec un potentiel de création d'ici à 2140 de nouveaux bitcoins normalement limités à 21 millions d'unités, censé ralentir avec le temps, selon le projet initial de 2009.