Mondial du bâtiment : quel sera l'habitat du futur ? Ici, Hydroventiv, une toiture végétalisée et connectée. L'eau de pluie est récupérée sous la surface et restituée à la végétation par capillarité quand le temps est sec. Par temps chaud, l'évapotranspiration réduit la température dans le bâtiment. Un exemple de ce que pourrait être l'habitat du futur. © Le Prieuré

Maison

Mondial du bâtiment : quel sera l'habitat du futur ?

ActualitéClassé sous :Bâtiment , Mondial du bâtiment , Hydroventiv

Le grand jury du concours de l'innovation du Mondial du bâtiment 2017 et des salons Interclima ElecHB, Idéobain et Batimat, en partenariat avec l'Ademe, a choisi ses lauréats. Le palmarès valorise notamment des démarches en faveur du développement durable.

  • Le Mondial du bâtiment se déroulera du 6 au 10 novembre à Villepinte (Seine-Saint-Denis).
  • Plus de 200 entreprises ont concouru pour le prix de l'innovation.
  • Le palmarès met en avant des initiatives en faveur des énergies renouvelables, des matériaux biosourcés et des économies d’énergie.

Le 6 septembre, le grand jury du Mondial du bâtiment a désigné les lauréats du concours de l'innovation 2017 dans neuf catégories. Au total, 217 entreprises ont concouru cette année, soit 10 % de plus qu'en 2015, ce qui révèle le potentiel d'innovations des entreprises du bâtiment. Les différents produits pourront être retrouvés pendant le salon du Mondial du bâtiment 2017, qui aura lieu du 6 au 10 novembre, au parc des expositions Paris-Nord Villepinte (Seine-Saint-Denis).

Parmi les innovations primées, citons par exemple, dans la catégorie numérique, le scanner laser 3D qui est lauréat d'or. Lancé en mai 2017 par Leica Geosystems, il apparaît particulièrement simple d'utilisation car il utilise des images panoramiques 3D de haute résolution capturées par un iPad. D'après le communiqué du Mondial du bâtiment, cet outil peut numériser une pièce entière en moins de trois minutes : différents scans sont assemblés et enregistrés dans une application mobile. Le scanner fournit alors une image panoramique à 360°. Les données peuvent être transférées vers d'autres applications (CAO...). Cet outil, qui coûte 15.000 euros, peut s'avérer utile lors de la construction d'un bâtiment, dans des environnements difficiles à atteindre.

En catégorie « menuiserie et fermeture », OTIIMA Frame system a été sélectionné pour sa fenêtre coulissante qui intègre un caniveau. Celui-ci peut canaliser l'eau de pluie, même en conditions extrêmes, ce qui permet une meilleure étanchéité.

Des panneaux photovoltaïques en façade : une entreprise propose une solution esthétique et personnalisable. © Marco Mayer, Fotolia

Des innovations qui misent sur des bâtiments écoresponsables

Plusieurs innovations primées favorisent les énergies renouvelables, les matériaux naturels, les circuits courts et les économies d'énergie. Ainsi, dans la catégorie « structure et enveloppe », Sunpartner Technologies est le lauréat en or pour son module de façade photovoltaïque esthétique qui sortira en novembre : Wysips® Cameleon. Ce module peut être personnalisé avec des couleurs, des motifs et permet d'utiliser la façade, en plus de la toiture, pour des panneaux photovoltaïques. Le module Cameleon mesure 10,5 mm d'épaisseur ; il est en verre laminé et produit 100 Wc/m2. L'énergie produite peut être soit auto-consommée dans le bâtiment, soit réinjectée dans le réseau.

Dans la catégorie « aménagement intérieur », FranceInnov est récompensé pour son revêtement intérieur thermorégulant qui absorbe, stocke et restitue l'énergie. Lancé en 2016, Bioactiv + est un revêtement très fin, mesurant moins de 1 mm. Appliqué sur les murs et les sols, il améliore les performances thermiques du bâtiment. Quand la température de la pièce baisse, le revêtement restitue la chaleur stockée, ce qui limite les variations de température. Autre atout : la peinture Bioactiv + est écologique, sans émission de COV (composé organique volatil).

Dans la même catégorie, Dehondt Composites est également mis en avant pour ses panneaux sandwichs biosourcés contenant des biocomposites avec des fibres de renfort de lin. En plus d'être recyclable, ce panneau est particulièrement léger et présente des qualités acoustiques et d'isolation thermique. Le fabricant garantit aussi l'utilisation de circuits courts avec une production et une transformation 100 % française.

Pour en savoir plus

L'habitat du futur se montre au Mondial du bâtiment

Article de Paris - AFP paru le 30 octobre 2015

Au Mondial du bâtiment, les innovations sont nombreuses et largement tournées vers les économies d'énergie. Pour stocker l'eau ou l'électricité solaire, pour réduire le bruit ou la température, de nouveaux procédés vont être présentés. En voici un avant-goût.

À quelques semaines de la Conférence de Paris sur le climat (COP 21), ce salon qui se tient du 2 au 6 novembre au Parc des Expositions de Paris Nord Villepinte, met en avant des équipements qui préfigurent « ce que sera le bâtiment de demain ». Parmi les quelque 2.400 sociétés représentées, certaines sont lauréates du Concours de l'innovation 2015, où 29 produits permettant de produire des bâtiments plus écologiques, plus économes et plus confortables, ont été primés.

Parmi eux : la fenêtre coulissante Technal, qui atténue les bruits aériens (jusqu'à 25 décibels, promettent ses concepteurs) même lorsqu'elle est ouverte, grâce à des micros positionnés sur son cadre, qui « captent et analysent le son nuisible afin de l'annuler ». Certaines technologies permettent au bâtiment de se muer en unité de production, de stockage et de gestion de sa propre énergie : ainsi la batterie MyReserve, de la société Solarwatt, stocke l'énergie produite par des panneaux solaires, pour une utilisation ultérieure.

Le Mondial du bâtiment © Batimat

Les entreprises, petites ou grandes, cherchent de nouvelles solutions

Une « toiture hydroactive connectée » (Hydroventiv), mise au point au bout de quatre ans de recherches avec l'Institut national des sciences appliquées (INSA) de Lyon, par la société Le Prieuré, permet de gérer à distance la collecte et la réutilisation des eaux de pluie pour les plantes (à voir en vidéo). Quant au bac de douche Kartell by Laufen, il récupère les calories des eaux de douches usées pour réchauffer l'eau froide.

Si certains des produits primés ont été mis au point par les départements recherche et développement de grandes entreprises, d'autres l'ont été par « des artisans et des PME, dont l'ingéniosité est mise en avant au Mondial du bâtiment », souligne auprès de l'AFP Guillaume Loizeaud, son directeur.

Quelque 350.000 visiteurs (artisans, architectes, promoteurs...) sont attendus lors du Mondial du bâtiment où six pays d'Afrique subsaharienne (Côte d'Ivoire, Cameroun, Gabon, Nigeria, Sénégal et Tchad) seront mis à l'honneur. Un tout premier Sommet Afrique-France de la construction se tiendra le 3 novembre, consacré aux enjeux de la construction durable sur le continent, avec la participation de trois ministres (Cameroun, Sénégal, Côte d'Ivoire) en charge du secteur.

Interview 3/5 : les bâtiments à énergie positive, un premier pas vers le développement durable ?  Comment gérer la consommation énergétique des constructions ? Quelles sont les forces et faiblesses énergétiques de nos maisons ? François Moisan, directeur exécutif de la stratégie et de la recherche à l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), nous brosse un portrait, dans cette vidéo, de la maison du futur.