Mots-clés |
  • géologie,
  • Eau

Biographie de Olivier Testa

Spéléologue

PDF

Sa biographie

Après une formation d’ingénieur reçue à l’Ecole Centrale, Olivier Testa s’oriente vers sa passion, l’exploration et l’aventure spéléologique.

En Afrique Centrale, en Haïti, ou dans d’autres régions du monde peu parcourues comme l’Arabie Saoudite, la Patagonie Chilienne, la Chine, Olivier Testa découvre, explore, et décrit des grottes encore inconnues. Il est guidé par sa soif de vulgarisation et de faire découvrir au grand public les merveilles souterraines d’un monde où tout semble acquis et connu.

« Les grottes me fascinent car avant d’être explorées, nul ne peut dire si l’on va trouver des vestiges archéologiques, une espèce animale insolite, ou un réseau long de plusieurs kilomètre. Le spéléologie, c’est une redécouverte permanente » nous confie-t-il.

Parmi ses explorations les plus marquantes, il y a la découverte, unique au monde, de crocodiles, de couleur orange, vivant dans les grottes du Gabon.

Il y a aussi l’exploration, en Chine, de la plus longue grotte connue à ce jour dans ce pays, 150km de galeries pour un réseau de 600m de profondeur. 

Olivier Testa a repris depuis 2009 les explorations spéléologiques en Haïti, pays délaissé des spéléologues du monde entier. Il a monté 4 expéditions d’exploration pour découvrir de nouvelles cavités, former des haïtiens aux techniques spéléologiques et au guidage, aménage des grottes pour les rendre praticables par les visiteurs et recherche le parcours souterrain de l’eau dans un pays où cette ressource est rare. Le programme est sous le patronage de l’UNESCO.

Au Cameroun il recherche des grottes à potentiel archéologique. En Arabie Saoudite, il fait partie de la mission de recherche archéologique franco-italienne et explore les puits et tunnels (qânats) inconnus de la ville de Dûmat Al-Jandal (2012-2013). Il a participé aussi à l’expédition d’exploration géographique franco-chilienne Ultima Patagonia 2010.

Par ailleurs il a travaillé sur des projets de développement et humanitaire. Durant deux ans (2006-2008) à Dschang, il coordonne sur le programme La Route des Chefferies, pour valoriser le patrimoine des chefferies traditionnelles de l’Ouest Cameroun. Il assure la mise en place du Musée des Civilisations de Dschang. Il est aussi intervenu en appui à l’Office de Tourisme de Dschang, pour structurer la filière touristique dans la Menoua, et à l’Association des Sports Nautiques de Dschang.

En 2008, il part sur une mission humanitaire en République Démocratique du Congo en tant que responsable de base à Mahagi avec l’ONG Solidarités. 

Son métier au quotidien

Voici un exemple des étapes de travail pour l'exploration des grottes au cours d'une expédition lointaine.

Le travail préliminaire consiste à circonscrire une zone d'étude. A partir des cartes géologiques de la région, des données hydrologiques, les spéléologues essaient de délimiter des zones propices au creusement de cavités. On effectue en parallèle une étude bibliographique pour recenser les expéditions spéléologiques précédentes, les mentions de grottes dans les zones vierges, et les travaux des universitaires relatifs au karst. Une fois dans le pays, la phase de collecte d'information continue.

Il faut rencontrer des personnes-ressources, qui connaissent bien le terrain et qui peuvent nous informer sur la présence de grottes. Il s'agit souvent de paysans ou de chasseurs qui parcourent fréquemment la brousse. Nous rencontrons aussi les autorités traditionnelles qui sont incontournables pour obtenir les autorisations coutumières. Vient ensuite la prospection de terrain. L’équipe se rend sur les lieux afin de rechercher les cavités dont on a mentionné l'existence, ou bien explorer systématiquement les zones favorables.

L'oeil et l'expérience du spéléologue lui permettent aussi de "lire" le terrain, et d'orienter la prospection vers des zones plus intéressantes que d'autres. Si des cartes existent, les cavités sont pointées, pour affiner les recherches ultérieures. L’accès aux sites nécessite déjà souvent une logistique importante, et c’est déjà une aventure en tant que tel. Lorsqu'une grotte est découverte, il s'agit de récolter le maximum d'informations, qui seront transmises aux chercheurs compétents.

La spéléologie en effet est une discipline à la croisée de très nombreuses spécialités, dont le seul point commun est le milieu souterrain. Le spéléologue, qui ne peut être spécialiste de tous les domaines, doit savoir effectuer les premiers relevés (topographie, géologie, hydrogéologie, biologie, anthropologie, archéologie…). Les spéléologues explorent la cavité en utilisant toutes les techniques nécessaires, en fonction de la configuration des galeries. Ils utilisent des cordes pour descendre au fond des puits, des scaphandres autonomes pour plonger des siphons, un canot sur les rivières souterraines… En parallèle, ils lèvent la topographie de la grotte. Le plan qui sera réalisé à partir de ces données évitera certes au spéléologue de s'égarer dans les réseaux complexes, mais permettra surtout de mieux comprendre la morphologie et le genèse de la cavité. On utilise pour ce faire un clinomètre, un compas et un distancemètre à laser, à ruban, ou à fil perdu (le GPS ne fonctionne pas sous terre!).

Dans les grandes cavités, cette exploration peut se répéter durant plusieurs jours. De retour de l'exploration, le spéléologue dessine la topographie, la positionne sur la carte, analyse les données pour comprendre comment s'est formée la cavité, et ainsi mieux orienter les prospections futures. Une fois l'expédition terminée, il rédige et publie le rapport d'exploration de la cavité, qui pourra être utilisé par d'autres explorateurs.

Sa dédicace

Le monde souterrain est l'un des derniers espaces inconnus de notre planète.

Les domaines de recherche associés sont nombreux (géomorphologie, géologie, hydrologie, biologie, climatologie, archéologie…). De belles découvertes restent encore à faire, dans les grottes, les gouffres, les siphons, pour des jeunes ayant le goût de l’aventure, de l’engagement, et de la science. Chaque semaine, des spéléologues découvrent et explorent de nouvelles cavités, dans notre pays comme à l'étranger. La spéléologie n'a jamais été aussi active dans le monde, mais reste méconnue du public.

Merci à Futura-Sciences de mettre en lumière cette discipline.

Ses dossiers

  • Les grottes sacrées des hautes terres de l'Ouest Cameroun

    L'Ouest Cameroun est le pays des chefferies Bamilékés, civilisation fascinante aux traditions toujours vivantes. Dans cette région de hauts plateaux se trouvent des grottes dans lesquelles ...