Mots-clés |
  • géologie,
  • Incontournables,
  • chimie,
  • technologie,
  • France,
  • USA,
  • Australie
L'or, la magie des alchimistes

L'or : matière noble, monnaie de référence, magie et mystère de ce qui est rare et précieux, l'or ne laisse personne indifférent, découvrons l'élément, le métal, un peu aussi des mythes qui lui sont liés et son histoire…

Page 5 / 10 - Les premiers ors du monde Sommaire
PDF
Claire König Enseignante Sciences Naturelles

La force d'attraction intense de l'or est décrite dans différents mythes parmi lesquels :

1 - Le mythe de Midas

Selon Ovide, un jour, des paysans phrygiens trouvèrent un vieillard obèse et couronné de roses, affublé d'une queue de cheval et ivre mort. Ils le conduisent à Midas, leur souverain qui reconnaît, dans le vieillard, Silène, le compagnon et le précepteur de Dionysos. En son honneur, Midas donna une joyeuse bacchanale, puis le roi conduisit son hôte auprès de Dionysos.

Midas et Bacchus Nicolas Poussin 1629-30
Midas et Bacchus Nicolas Poussin 1629-30

Heureux de retrouver son ami, le dieu invita Midas à formuler un vœu. S'adressant à Dionysos, Midas lui dit alors : "Fais que tout ce que je toucherai se transforme en or." Dionysos accéda au désir du roi. Impatient, Midas voulut éprouver son pouvoir et arracha une branche à un chêne; aussitôt, elle se mua en or. Il prit une pierre; elle se transforma en pépite. Il en fut de même d'une motte de terre, d'un épi, d'une pomme, de la porte du palais et de l'eau quand Midas voulut se laver les mains. L'infortuné éprouva une désagréable surprise lorsqu'il se mit à table le pain, la viande se changèrent en or. Angoissé, Midas supplia Dionysos de lui pardonner et de le délivrer. Le dieu l'entendit et lui ordonna d'aller se laver dans la source du ruisseau Pactole. Midas fut ainsi débarrassé de son funeste privilège. Depuis, les eaux du Pactole roulent de l'or. Et le pactole fait partie du vocabulaire courant !

2 - La Toison d'or

Le bélier à la toison d'or avait été donné par Hermès à Néphélé qui l'envoya sauver ses deux enfants. Phrixos et Hellè, qui devaient être sacrifiés à Zeus par leur père. Donc, le bélier les emmena en Colchide, une région sauvage et hostile. Une fois là-bas, Phrixos sacrifia le bélier à Zeus puis suspendit sa toison à un arbre en la confiant à un dragon.
Jason était le fils du roi Aeson. Mais le frère de celui-ci, Pélias, avait prit le trône. Jason, devenu adulte, alla trouver son oncle et voulut reprendre son royaume. Alors pensant se débarrasser de Jason pour toujours, Pélias accepte de lui rendre le trône s'il lui ramène la Toison d'or.

Jason et la toison d'or
Jason et la toison d'or

Aussitôt Jason fit construire un navire avec l'aide d'Athéna. Il réunit ensuite les plus fameux Héros de la Grèce parmi lesquels: Hercule, Orphée, Thésée, Pelée, les Dioscures (Castor et Pollux), Méléagre... Leur périple fut semé d'embûches les plus diverses mais ils arrivèrent en Colchide où Aétès, le roi, accepte de lui donner la toison si Jason fait passer sous le joug deux taureaux qui soufflent du feu par leurs narines et qu'il leur fait labourer un champ.

Fort heureusement pour lui, la fille d'Aétès, une magicienne nommée Médée, tomba très amoureuse de lui et lui donna un philtre qui le rendit invulnérable. Puis elle l'aida à vaincre le dragon. Jason réussit à avoir la Toison d'or malgré la perte de son équipage et les difficultés. Médée et lui s'enfuirent tous les deux à Ioclos, on ne sait pas s'ils eurent beaucoup d'enfants… !

On sait que les Egyptiens, et les Chinois et les japonais, outre les bijoux et les sculptures utilisaient déjà l'or pour les dents et que des composés à base d'or étaient utilisés comme colorants….

Détail d'un paravent japonais de l'époque Edo© Claire König
Détail d'un paravent japonais de l'époque Edo
© Claire König

mais le plus vieil or du monde semble être celui de Varna en Bulgarie.

3 - L'or de Varna

Il y a environ 4600 ans avant notre ère, une mystérieuse civilisation s'installe sur les rives de lacs voisins de la mer Noire — tout près de l'actuelle ville de Varna. Cette culture de Varna, fin du chalcolithique, connaîtra un développement culturel et technologique sans précédent pour l'époque. Ce sont d'abord d'admirables poteries, des idoles en os et en pierre, et des outils de cuivre qui en révèlent l'existence.

Nécropole de Varna
Nécropole de Varna

Puis, une découverte fortuite, en 1972, si stupéfiante que son annonce fera le tour du monde. À quelques kilomètres de Varna, se trouve une nécropole contenant les objets d'or les plus anciens jamais découverts à ce jour, parmi lesquels des bracelets massifs dépassant 200g et de presque 24 carats, des plaques, plastrons, diadèmes…

Collier de Varna
Collier de Varna

Entre 4600 et 4200 ans avant notre ère, bien avant la Mésopotamie ou l'Égypte des pyramides, l'orfèvrerie a débuté sur les rives de la mer Noire, dans la Bulgarie actuelle. L'étude des quelque 300 sépultures de la nécropole de Varna I démontre, à l'âge du cuivre, l'existence d'une société fortement hiérarchisée. Les plus riches tombes renferment des diadèmes et des sceptres en or, des haches et pointes de javelot à fort poids de cuivre, des parures raffinées, des céramiques finement décorées.

La plupart des pièces sont en électrum (alliage naturel d'or et d'argent pouvant contenir entre 15 et 40% d'argent d'après des analyses effectuées sur des ors anatolien, il en va de même pour les ors égyptiens) ce qui semble indiquer l'utilisation d'or natif : il semble, en effet, que la séparation de l'argent et de l'or n'ait été maîtrisée qu'à l'époque perse. On n'a jamais pu déterminé jusqu'à maintenant si l'or utilisé avant 200 av. J.C. était issu de mines ou de gisements alluvionnaires. De très nombreuses parures en coquillages témoignent aussi de l'existence d'échanges avec le Sud, puisque les mollusques en question vivaient alors en Méditerranée.

Boeufs Varna
Boeufs Varna

Les rites funéraires sont élaborés : squelettes allongés sur le dos (tombes généralement masculines), squelettes en position fœtale (tombes généralement féminines), et même, tombes sans squelette. Particulièrement riches, ces tombes symboliques ou cénotaphes contiennent des objets en or et en cuivre.

De la civilisation crétoise on a retrouvé quelques bijoux en or comme ces 2 abeilles de Malia de 1800 av. J.C.

 

Pendentif aux 2 abeilles de Malia, Civ. Crétoise, 1800 BP
Pendentif aux 2 abeilles de Malia, Civ. Crétoise, 1800 BP

La civilisation mycénienne, comme beaucoup d'autres, plus tard, avait ses orfèvres.

 

Mycènes. The Nestor cup, Musée national d'archéologie, Athènes
Mycènes. The Nestor cup, Musée national d'archéologie, Athènes

A coté de la porte au lion et des murs cyclopéens de la tombe mycénienne d'Agamemnon, on a trouvé cette coupe enterrée dans un des caveaux royaux.

Masque Agamemnon, Musée national d'archéologie, Athènes
Masque Agamemnon, Musée national d'archéologie, Athènes

Elle prouve la richesse, de par la rareté, et la grandeur du roi des peuples dont nous parle Homère….d'autant que l'or est natif ou en pépites puisqu'ils ne disposaient pas des techniques d'extraction. Les tombes sont très riches et l'une d'entre elles contenait jusqu'à 24 kg d'or.

Tombes mycéniennes 1876 (24 kg or)
Tombes mycéniennes 1876 (24 kg or)

Après la guerre de Troie l'empire mycénien s'effondre et plusieurs siècles obscurs vont suivre, on ne sait pas ce qui s'est passé mais ces peuples grecs en ont perdu l'écriture…invasions, cataclysmes ?

Boucles d'oreilles Mycènes, Louvre
Boucles d'oreilles Mycènes, Louvre

Suivirent les Scythes et leurs célèbres guerriers. Hérodote (Histoire, livre IV) nous apprend que vers 450 av. J.C. les Scythes rejettent toute autre culture que la leur. Pendant huit cents ou mille ans, les Scythes ont occupé l'immense steppe qui s'étend entre l'Altaï et le nord de la Mer Noire et diffusé partout leur culture originale. Peuple de tradition orale, les Scythes ignoraient l'écriture : leur civilisation ne fut connue qu'au travers du récit d'Hérodote. Ils parlent une même langue d'origine iranienne et ont un roi qui gouverne les communautés sédentaires qui habitent la région située au nord de la mer Noire : les Scythes laboureurs, les Scythes cultivateurs et les Scythes royaux, et qui gouvernent aussi les Scythes nomades qui occupent des terres plus au nord.

Guerrier Scythe
Guerrier Scythe

La Scythie antique correspond assez bien à l'actuelle Ukraine. Ils arrivent dans la région au VIIIème av. J.C. après avoir délogé les Cimmériens et disparaissent au IIIème av. J.C submergés par les Sauromates qui deviendront les Sarmates. L'apogée des Scythes au V et IVème s. correspond à l'âge du grand commerce grec. Hérodote nous raconte très bien ce peuple, ses coutumes, son histoire et son organisation. Les Grecs ont par ailleurs enrôlés des archers Scythes par exemple… et inversement les Scythes ont adopté le culte d' Héraclès…

Scythian pectoral
Scythian pectoral

Puis les Grecs, les Romains et les Celtes ont utilisé l'or de diverses manières et aussi pour frapper leurs monnaies. Les premières pièces (alliage d'argent et d'or) ont été frappées par Crésus approximativement en 550 av. JC.

Les Celtes se trouvaient sur le passage de l'étain qui permettait de faire le bronze et certains faisaient trafic entre l'Irlande et la Grande Bretagne…sur des barques supposées faites de peaux.

Barque en or Broighter Irlande Ier av. JC
Barque en or Broighter Irlande Ier av. JC

Cette barque pourrait représenter un bateau en peau.

Un extrait du Periphus (VIè av. JC) dans le poème Ora maritima d'Avienus (IVè ap. JC) précise que les marins audacieux et compétents de l'Ouest de l'Armorique naviguaient sur des bateaux en cuir pour effectuer le trafic de d'étain et de plomb entre l'Irlande et la Grande Bretagne.

Bracelet helvète
Bracelet helvète

Les métallurgistes viennent au premier rang des artisans celtes: le forgeron fait les roues et les placages de char, le bronzier fait parures et vaisselles, le chaudronnier, le fondeur. L'or provient de la région de Tarbe, des Cévennes, de Val d'Aoste, des Alpes orientales et du Rhin. La puissance de l'aristocratie se base sur la possession du fer notamment pour la réalisation de l'outillage agricole. Les celtes importent : l'ambre (échangé contre du sel), l'ivoire,le corail (provient de la mer Tyrrhénienne, du Golf de Naples), la lignite, le verre (les perles de verre avec des motifs en ocelles sont appréciées des celtes de Hallstatt, elles proviennent de Slovénie). Le fameux cratère de Vix est assemblé en France à partir de pièces grecques (lettres grecques marquées pour faciliter l'assemblage).

Détail de bijou helvète
Détail de bijou helvète

Le trésor de Tayac (découvert en 1893, en Gironde) était rassemblé dans deux vases de terre cuite, il contenait, entre autres objets, un torque (IIème siècle av JC) : ce collier est l'un des plus beaux de toute la Gaule, il est composé d'une tige de 78 cm de long, de section cruciforme, obtenue par coulage suivi de martelage. La tige a ensuite subi une torsion pour lui donner son effet torsadé. Les tampons sont creux et ont été fabriqués séparément puis soudés à la tige. Le poids de ce bijou est de 762 g. Le torque a un caractère sacré. La majorité des pièces ont été frappées par les Arvernes, d'autres sont attribuées aux Eduens, ou encore aux ateliers de l'Europe centrale

Torque celte de Tayac, Gironde, Musée d'Aquitaine
Torque celte de Tayac, Gironde, Musée d'Aquitaine

L'ensemble du trésor de Tayac représente un poids d'or de 4 kg, il n'y avait aucune monnaie d'argent dans ce dépôt. Les raisons de l'enfouissement de ce trésor demeurent énigmatiques.

4 - L'or du Pérou

A peu près aux mêmes époques qu'en Europe et au Moyen Orient se développent les civilisations précolombiennes, la civilisation de Chavin connaît son apogée vers 1200 av. JC. Parmi les métaux seul l'or est travaillé, or de rivière essentiellement, et travaillé à froid. Dans un territoire aussi vaste que le Pérou diverses cultures se développent entre 500 avant et 500 après JC. Au nord les civilisations Vicus et Mochica, au sud la civilisation Nazca.

Couteau en or de culture Chimu, Peru, face
Couteau en or de culture Chimu, Peru, face

L'empire Chimu se développe dans le prolongement de la civilisation Mochica entre 1100 et 140 environ ap. JC. L'or y est « sueur du soleil » et l'argent « larmes de lune ».

Couteau en or de culture Chimu , Peru, dos
Couteau en or de culture Chimu , Peru, dos

L'empire Inca naît un siècle avant l'arrivée des Espagnols. Les Incas étaient à l'origine une petite tribu guerrière qui résidait dans une région de plateaux au sud de la Cordillère Centrale au Pérou. Inca (Quechua inka, "Fils du Soleil"), est le nom des souverains du peuple Quechua, au Pérou (vallée de Cuzco), qui établirent un empire sur la cordillère des Andes du milieu du XVe siècle à la conquête espagnole en 1532. Le terme désigne également la population de ce royaume, ainsi que celles qui lui furent soumises.

Au XIIe siècle, ils commencèrent à se déplacer dans la vallée de Cuzco, où ils soumirent les peuples voisins et leur imposèrent un tribut durant trois siècles. Il fallut attendre le milieu du XVe siècle pour que les Incas entreprennent de consolider et d'étendre leur domination sur la région. L'expansion commença véritablement sous le règne du huitième empereur, Viracocha, qui vécut au début du XVe siècle. Cependant, l'empire atteignit son étendue maximale sous le règne du fils de Túpac, Huayna Cápac (1493-1525).

Pectoral inca
Pectoral inca

En 1525, le territoire contrôlé par les Incas comprenait la partie la plus méridionale de la Colombie, l'Équateur et le Pérou, jusqu'à la Bolivie en incluant une partie de l'Argentine et du Chili du Nord. L'empire s'étendait sur près de 3 500 km du nord au sud et sur 800 km d'est en ouest. On estime que le nombre d'habitants de cette immense région, issus de peuplements très divers, était de l'ordre de 2,5 à 16 millions.
Huayna Cápac mourut en 1525 sans avoir désigné son successeur, ce qui entraîna la division de l'empire. C'est à ce moment critique que le conquistador espagnol Francisco Pizarro débarqua sur la côte …

Les Incas exploitaient l'or des placers mais creusaient aussi d'étroits boyaux pour extraire l'or à quelques dizaines de mètres de profondeur. Ils connaissaient des techniques de fonte et la mise en forme pouvait donc aussi se faire à chaud.

La plupart de l'or du Pérou qui nous est parvenu vient des tombes que n'ont pas trouvées les Espagnols, le reste fut fondu pour être embarqué à destination de l'Espagne….on imagine sans peine, à voir les pièces qui nous restent, ce que fut la splendeur de cette civilisation !

Atelier de batteur d'or  XVIIème
Atelier de batteur d'or XVIIème

Puis suivit toute l'histoire….

L'or, la magie des alchimistes - 20 Photos

Sur le même sujet

Vos réactions

Chargement des commentaires