Mots-clés |
  • géologie,
  • développement durable,
  • Pollution
Érosion des sols : dispersion des sédiments de Fukushima

L'érosion des sols entraîne diverses conséquences, mais une en particulier est importante : la dispersion des sédiments et donc de la pollution. Les sols agricoles en souffrent. À Fukushima, les coulées de boue ont éparpillé la contamination.

Page 4 / 9 - Inondations boueuses : comment se forment-elles ? Sommaire
PDF

Les inondations boueuses consistent en des écoulements d’eau provenant des zones agricoles et transportant des quantités importantes de sédiments érodés. Au cours de la dernière décennie, 79 % des communes du centre de la Belgique ont été touchées par au moins une inondation boueuse. Parmi les communes inondées, 22 % l'ont été plus de 10 fois.

 Carte de la fréquence des inondations boueuses dans le centre de la Belgique au cours d’une période de 10 ans (1991-2000 en Wallonie ; 1995-2004 en Flandre. © Evrard, 2008
 
Carte de la fréquence des inondations boueuses dans le centre de la Belgique au cours d’une période de 10 ans (1991-2000 en Wallonie ; 1995-2004 en Flandre. © Evrard, 2008

On observe une situation similaire dans d’autres régions cultivées d’Europe (la Normandie et la Picardie en France, le sud de l’Angleterre, le Limbourg néerlandais, la Slovaquie…).

Comment se forment-elles ?

Vingt communes de Belgique ont été sélectionnées pour une analyse plus détaillée. Une base de données reprenant 367 sites touchés par des inondations boueuses a été compilée, et la connectivité entre les zones cultivées et les zones habitées a pu être évaluée pour 100 sites. Les routes (notamment celles qui ont été construites dans le cadre des opérations de remembrement) et le réseau de drainage (des fossés par exemple) facilitent le transfert du ruissellement entre les zones cultivées et habitées dans 64 % des cas.

Trois types de surfaces générant des inondations boueuses ont été identifiées: (i) les versants (1-30 ha) sans thalweg, où le ruissellement est généralement diffus ; (ii) les petits bassins versants (10-300 ha) caractérisés par une concentration du ruissellement dans le thalweg et (iii) les bassins versants moyens (100-300 ha) où plusieurs vallées sèches concentrent le ruissellement. Environ 90 % des inondations boueuses sont générées sur les versants et dans les petits bassins versants.

 Traces de ruissellement boueux à l’aval d’un versant occupé par un champ de pommes de terre, dans la région limoneuse belge. © Evrard, 2008
 Traces de ruissellement boueux à l’aval d’un versant occupé par un champ de pommes de terre, dans la région limoneuse belge. © Evrard, 2008

Un seuil topographique critique pour le déclenchement des inondations a été calculé pour la relation entre la surface et la pente des versants et des bassins-versants. De plus, il ressort d'une analyse statistique que les inondations boueuses sont générées dans les bassins versants avec 99 % de probabilité après 43 mm de pluie (en un jour). Les quantités de précipitations requises pour déclencher les inondations boueuses sont plus faibles en mai et en juin (25 ± 12 mm) qu'entre juillet et septembre (46 ± 20 mm). Cette différence s'explique par des conditions de surface différentes des sols (stade d'encroûtement, rugosité du sol et couvert par les cultures). Chaque année, les inondations boueuses affectent 738 sites du centre de la Belgique.

Érosion des sols : dispersion des sédiments de Fukushima - 2 Photos

A voir aussi sur Internet

Sur le même sujet

Vos réactions

Chargement des commentaires