Mots-clés |
  • géologie,
  • énergie,
  • Environnement

Schiste bitumineux

PDF

Les schistes bitumineux sont des roches contenant des substances organiques appelées kérogènes. Lorsqu’elles sont présentes en quantité, ces substances peuvent être exploitées pour produire du pétrole et du gaz combustible. Il ne faut pas confondre schiste bitumineux et sables bitumeux.

Géologiquement parlant, les schistes bitumineux ne sont pas de « vrais schistes » car ils ne sont pas issus du métamorphisme. Ils n’ont d’ailleurs pas de composition précise. Ils sont néanmoins répartis en trois familles :

  • schistes riches en carbonates ;
  • schistes siliceux ;
  • schistes carbonés.

Les schistes bitumeux et la production de pétrole

Le kérogène peut être transformé en pétrole grâce à un processus chimique nommé pyrolyse. Les roches sont chauffées à une température de 450 à 500 degrés en absence d’air. La vapeur engendrée est ensuite distillée pour produire de l’huile de schiste (une forme de pétrole) et du gaz. À l’échelle planétaire, 2.800 à 3.100 milliards de barils de pétrole pourraient être produits à partir de ces roches. 

Le schiste bitumineux peut également être brûlé tel quel mais la qualité énergétique du combustible est alors amoindrie.

Schiste bitumineux : une exploitation peu rentable et pollueuse

L’exploitation du schiste bitumineux est peu rentable car les traitements à appliquer aux roches sont longs et coûteux. Par ailleurs, l’extraction et le traitement du combustible sont dommageables pour l’environnement. Les eaux utilisées au sein des mines sont acidifiées et enrichies en métaux. D’importants rejets de gaz sulfurés et de particules polluent considérablement l’atmosphère. De plus, la production de pétrole à partir des schistes produit une plus grande quantité de C02 que l’industrie pétrochimique classique.

Les schistes bitumineux peuvent être employés comme combustible dès leur extraction. Cependant, le procédé n’est pas très rentable. © US Department of Energy (DOE), domaine public

Les schistes bitumineux peuvent être employés comme combustible dès leur extraction. Cependant, le procédé n’est pas très rentable. © US Department of Energy (DOE), domaine public


connexes

Vos réactions

Chargement des commentaires