Mots-clés |
  • Volcanologie,
  • Astronautique,
  • volcan,
  • infrarouge

L’éruption du Plosky Tolbatchik sous l’œil du satellite Terra

Un satellite de la Nasa, Terra, vient de fournir des images saisissantes du Plosky Tolbatchik, en éruption depuis plusieurs mois au Kamtchatka. Ce volcan bouclier émet de la vapeur et de la cendre trois kilomètres au-dessus de sa caldeira et étale ses laves fluides sur de grandes distances.

Le Chiveloutch (ou Cheveloutch), un autre volcan du Kamtchatka actuellement en éruption, ici vu sur une image composite réalisée à partir des mesures de l'instrument Aster, sur le satellite Terra. L'image date de 2010 et couvre 21,2 km par 17,7 km. Elle montre l'émission de vapeur et de cendres, ainsi que les zones du sol plus chaudes. © Nasa, GSFC, Meti, Japan Space Systems, U.S.-Japan Aster Science Team Le Chiveloutch (ou Cheveloutch), un autre volcan du Kamtchatka actuellement en éruption, ici vu sur une image composite réalisée à partir des mesures de l'instrument Aster, sur le satellite Terra. L'image date de 2010 et couvre 21,2 km par 17,7 km. Elle montre l'émission de vapeur et de cendres, ainsi que les zones du sol plus chaudes. © Nasa, GSFC, Meti, Japan Space Systems, U.S.-Japan Aster Science Team

L’éruption du Plosky Tolbatchik sous l’œil du satellite Terra - 3 Photos

PDF

Au Kamtchatka, cette péninsule à l’extrême nord-est de la Russie, le volcan Plosky Tolbatchik est à nouveau entré en éruption le 27 novembre 2012, du haut de ses 3.085 m. C’est un récidiviste qui fait partie d’un ensemble comprenant un autre sommet volcanique, l’Ostry Tolbatchik, plus haut que lui, avec 3.689 m. Les deux appartiennent à une longue chaîne volcanique, le Klioutchevskoï, où un parc naturel a été créé.

Le Plosky Tolbatchik n’est pas le seul volcan de la région à faire des siennes, le Chiveloutch et le Kizimen sont eux aussi en éruption. Situé sur la célèbre ceinture de feu du Pacifique, le Kamtchatka est coutumier des colères volcaniques et abrite un grand nombre de volcans actifs.

Image saisie le 14 février 2013 par l'instrument Aster du satellite Terra (Nasa), sensible à 14 bandes spectrales du visible à l'infrarouge. Elle couvre une zone de 17 km par 28,6 km, centrée sur le volcan Plosky Tolbatchik, en éruption depuis novembre 2012. On remarque le panache blanc, composé de vapeur d'eau et de cendres. La coloration rouge indique l'anomalie thermique, repérée dans les bandes infrarouges, où le sol est plus chaud que les environs, signifiant que la lave n'est pas loin en profondeur. © Nasa, GSFC, Meti, Ersdac, Jaros, U.S.-Japan Aster Science Team
Image saisie le 14 février 2013 par l'instrument Aster du satellite Terra (Nasa), sensible à 14 bandes spectrales du visible à l'infrarouge. Elle couvre une zone de 17 km par 28,6 km, centrée sur le volcan Plosky Tolbatchik, en éruption depuis novembre 2012. On remarque le panache blanc, composé de vapeur d'eau et de cendres. La coloration rouge indique l'anomalie thermique, repérée dans les bandes infrarouges, où le sol est plus chaud que les environs, signifiant que la lave n'est pas loin en profondeur. © Nasa, GSFC, Meti, Ersdac, Jaros, U.S.-Japan Aster Science Team

Un volcanisme actuellement actif au Kamtchatka

Le même massif a connu une longue éruption de juin 1975 à décembre 1976. C’est à ce moment que s’est formée la large caldeira de 1.800 m de diamètre au sommet du Plosky Tolbatchik. L’éruption actuelle, qui a débuté après une activité sismique, est assez violente, avec des émissions de vapeur et de cendres grimpant 3.000 m au-dessus du volcan et de forts épanchements de lave fluide sur de longues distances, 6 à 18 km selon la Kvert (Kamtchatka Volcanic Eruption Team). C’est une caractéristique d’un volcan bouclier, l’étalement des coulées de lave lui donnant la forme d’un cône très aplati. Sur Mars, le gigantesque Olympus Mons est lui aussi un volcan bouclier, tout comme le Mauna Loa d’Hawaï.

Le satellite Terra de la Nasa (lancé en 1999) vient d’en réaliser des images saisissantes grâce à son instrument Aster (Advanced Spaceborne Thermal Emission and Reflection Radiometer, que l’on pourrait traduire par Radiomètre spatial avancé pour la réflexion et les émissions thermiques). Au niveau du volcan en éruption, ses images montrent les émissions dans l’atmosphère, mais aussi les anomalies thermiques. Le sol est très chaud par endroits.

Une photographie des volcans de la chaîne du Klioutchevskoï prise depuis la Station spatiale internationale en janvier 2013 par l'astronaute Chris Hadfield. À gauche dans les nuages, le volcan Tolbatchik. Au fond de l'image à droite, le volcan bouclier Ushkovsky. Devant lui, le Klioutchevskoï. En avant-plan, deux volcans de taille plus modeste. © Nasa, CSA, Chris Hadfield
Une photographie des volcans de la chaîne du Klioutchevskoï prise depuis la Station spatiale internationale en janvier 2013 par l'astronaute Chris Hadfield. À gauche dans les nuages, le volcan Tolbatchik. Au fond de l'image à droite, le volcan bouclier Ushkovsky. Devant lui, le Klioutchevskoï. En avant-plan, deux volcans de taille plus modeste. © Nasa, CSA, Chris Hadfield

Aster surveille la température de la Terre

Travaillant dans 14 bandes spectrales allant du visible au domaine infrarouge, il sert à mesurer l’état de surface de la planète, en particulier sa réflectivité et sa température. Cet instrument, construit en collaboration avec des équipes japonaises, peut suivre les changements dans les couvertures glaciaires, étudier les nuages ou mesurer l’étendue des zones humides.

Aster peut aussi, comme on le voit ici, repérer des éruptions volcaniques et en donner des images thermiques très utiles aux volcanologues pour comprendre et prédire l’évolution des colères de la Terre.


A voir aussi sur Internet

Sur le même sujet

Vos réactions

Chargement des commentaires