Mots-clés |
  • Terre,
  • satellite,
  • technologie,
  • Environnement

Surveillance de l'environnement amazonien par satellite en Guyane

Le 7 février dernier, la station de réception d'images satellitaires SEAS-Guyane (Surveillance de l'Environnement Amazonien par Satellite) a été inaugurée à Cayenne. Cette station permettra d'exploiter directement les images acquises par les satellites d'observation de la Terre, Spot et Envisat, avec un objectif affiché : créer un centre de référence pour la connaissance et le suivi des dynamiques de l'environnement amazonien et caraïbéen.

SEAS-Guyane SEAS-Guyane

PDF

Cette plate-forme technologique, mise en place par l'IRD, est unique en Amérique du sud et en Europe. Elle a été cofinancée en grande partie par la Région Guyane, le CNES, l'Etat et les fonds européens (FEDER) et fait l'objet d'un partenariat scientifique étroit entre l'IRD et la société Spot Image. Les autres partenaires du projet sont le Conseil général de la Guyane, l'Université des Antilles et de la Guyane, le Pôle Universitaire de la Guyane, l'ESA et Guyane Technopole.

En Guyane comme dans tout le bassin amazonien, les scientifiques, les gestionnaires de l'environnement et les décideurs doivent appréhender des phénomènes de grande ampleur (dynamique des milieux, croissance urbaine, pratiques culturales, gestion des massifs forestiers, surveillance du domaine maritime) avec une connaissance souvent partielle des milieux. Pour disposer des informations actualisées nécessaires au suivi des ressources et à la gestion de l'environnement, les satellites d'observation de la Terre et les méthodes de télédétection sont de formidables atouts. La condition : intégrer ces données spatialisées à d'autres connaissances en particulier avec des observations de terrain.C'est tout l'enjeu de SEAS Guyane.

SEAS-Guyane permettra, en effet, de programmer, recevoir, stocker et traiter les flux de données issus des satellites Spot (2, 4 et 5) et Envisat (Asar et Meris). Pour cela, une antenne capable de recevoir en temps réel des images acquises par les satellites a été installée sur la site du Montabo du CNES-CSG. Les terminaux de réception et le centre de traitement d'images ont été installés au centre IRD de Cayenne, situé à proximité de l'antenne et une équipe mixte IRD-Spot Image a été constituée .Un appel à projets permanent permettra aux différents utilisateurs potentiels de proposer leurs applications à partir des images obtenues.

Dans ce cadre, l'ensemble de la communauté scientifique, des collectivités et des services de l'Etat bénéficieront ainsi d'un accès gratuit aux données recueillies sur le territoire guyanais.

Ce dispositif contribuera à développer les activités de recherche en Guyane et à mettre en place des observatoires spatiaux du développement durable des milieux et essociétés. L'étude des cosystèmes forestiers et côtiers, le suivi de l'occupation du sol et des ressources en eau, la surveillance des zones sensibles comme les zones de pêche ou encore a veille épidémiologique sontdes thèmes d'application privilégiés.

Le projet comporte un important volet de formation de compétences et de valorisation associant les organismes publics et des entreprises innovantes. Il devrait favoriser l'implication des équipes de Guyane dans des programmes nationaux et internationaux, la coopération régionale, notamment vers le nord du Brésil, et créer un potentiel d'émergence d'entreprises à valeur ajoutée pour des applications en Amazonie. SEAS-Guyane fait aussi l'objet d'un programme Pluri-Formation "Imagerie satellitaire et développement durable" présenté en partenariat avec l'IRD par l'Université des Antilles et de la Guyane dans le cadre du volet recherche de son Contrat quadriennal 2006-2009.


A voir aussi sur Internet

Sur le même sujet

Vos réactions

Chargement des commentaires