Mots-clés |
  • Terre

Coup dur sur l'Odyssée ! Narsuak fait un arrêt cardiaque

Mardi dernier, lors de l'arrêt à Tomsk, il y a eu un drame au sein de la meute. Les chiens étaient à l'abri du froid dans une tente spécialement aménagée pour eux. Sans que personne sache ce qui s'est vraiment passé, le steack-out – ligne qui permet de séparer les chiens à l'arrêt – a cassé. Les chiens ont commencé à jouer. Malheureusement, le jeu a dégénéré en bagarre et les chiens s'en sont pris à Narsuak. Celui-ci a été conduit à la clinique vétérinaire de Tomsk, où tous les spécialistes locaux ont donné leur avis. Mais ils n'ont rien pu faire, le chien ayant fait un arrêt cardiaque.

Coup dur sur l'Odyssée ! Narsuak fait un arrêt cardiaque - 4 Photos

PDF
  • Voir la galerie de photos : Nicolas Vanier L'Odyssée Sibérienne

    Narsuak, un chien courageux a fait un arrêt cardiaque, lors d'une bagarre © Alexey Bushov - Toute reproduction ou utilisation interdite
    Narsuak, un chien courageux a fait un arrêt cardiaque, lors d'une bagarre © Alexey Bushov - Toute reproduction ou utilisation interdite

    Nicolas est très marqué par la perte de ce chien, le plus jeune de la meute, studieux et généreux. C'est celui qui avait échangé ses yeux avec Harfang ! Cet accident a tout de même désorganisé la meute et pose des problèmes pour avancer. Nicolas a décidé de faire venir un autre chien du Canada. Ce serait Tagish, qui a suivi l'entraînement tout l'été. Maintenant il faut organiser le déplacement du chien…pour rejoindre l'Odyssée. Il fera le voyage avec Dominique Grandjean, pompier et vétérinaire, le plus grand spécialiste des chiens de traîneau. De quoi rassurer Nicolas.

    Rencontres lors de l'arrivé à Tomsk  © Alexey Bushov - Toute reproduction ou utilisation interdite
    Rencontres lors de l'arrivé à Tomsk © Alexey Bushov - Toute reproduction ou utilisation interdite

    Affecté, mais opinîatre, Nicolas est reparti le 18 janvier aux aurores, après un dernier coucou à sa famille et à tous ceux qui l'avaient accueilli si chaleureusement à Tomsk. C'est la taïga qui l'attend maintenant et ce pour de nombreux kilomètres. Déjà à 400 km de Tomsk, du côté de Tchajemto, il avance par une température de – 40°C, et un beau soleil d'hiver. Les pisteurs sont 200 km devant lui. Mais le vent pousse la poudreuse sur la piste, la cachant ainsi aux chiens et au musher.

    La taïga © Thibaut Branquart - Toute reproduction ou utilisation interdite
    La taïga © Thibaut Branquart - Toute reproduction ou utilisation interdite

    La taïga, forêt en russe, est le plus grand biome, ou écosystème, terrestre. On l'appelle aussi forêt boréale, Boréale étant la déesse grecque du vent du Nord. C'est une ceinture de forêts, dominées par les conifères, encerclant l'hémisphère nordique de l'Amérique du Nord, en passant par l'Europe et la Russie. Mais la taïga fait l'objet d'un vaste programme de coupe massive et arbitraire. Les arbres de cette région fournissent la matière première pour la fabrication de la pulpe de papier. On y trouve des bouleaux, des trembles, des sapins.

    Pic épeiche dans un tremble © Thibaut Branquart  - Toute reproduction ou uti
    Pic épeiche dans un tremble © Thibaut Branquart - Toute reproduction ou uti


Sur le même sujet

Vos réactions

Chargement des commentaires