Mots-clés |
  • paléontologie,
  • Homme,
  • recherche

Des pièges à poissons vieux de 7.500 ans découverts en Russie

Des outils pour la chasse et des pièges à poissons ont été découverts en Russie par une équipe espagnole. Les pièges datent de 7.500 ans et sont très bien conservés. Ils apportent des informations concernant le mode de vie de ces populations, qui ne pratiquaient pas encore l'agriculture.

Les premières traces de pêche sont des ossements et des écailles datant de plus de 40.000 ans. © CSIC

Des pièges à poissons vieux de 7.500 ans découverts en Russie - 2 Photos

PDF

En Russie, des outils servant à la pêche ont été retrouvés dans un site archéologique habité il y a plus de 5.000 ans. Le fait que les Hommes pratiquaient la pêche à cette époque est connu depuis longtemps, mais l’excellente conservation des objets retrouvés, y compris ceux de nature organique, est assez exceptionnelle. Des objets qui permettent également d’en apprendre davantage sur les populations qui vivaient dans cette zone.

Il s’agit du bassin de la rivière Doubna, un affluent de la Volga, qui se situe au nord de Moscou. C’est à cet endroit que se trouve Zamostje 2, un site archéologique qui contient plusieurs niveaux archéologiques : deux du Mésolithique (il y a entre 7.100 et 7.900 ans) et deux du Néolithique (datant de 5.500 à 6.800 ans).

Des pièges à poissons très bien conservés

Au cours d’une campagne de fouilles qui a débuté il y a environ trois ans, des scientifiques espagnols du CSIC (équivalent du CNRS) y ont découvert de nombreux outils et des pièges permettant d’attraper poissons et autres animaux aquatiques : outils pour s’alimenter, pour la chasse, la pêche…  Cependant ce sont surtout les pièges à poissons en bois datant de 7.500 ans qui ont suscité l’intérêt des chercheurs, tant leur conservation était bonne : certaines fixations entre deux bouts de bois, réalisées avec des fibres végétales, étaient encore en place.

Les pièges en bois permettaient de diriger les poissons vers un réservoir. Les flèches indiquent les liens faits de tissus végétaux. © CSIC
Les pièges en bois permettaient de diriger les poissons vers un réservoir. Les flèches indiquent les liens faits de tissus végétaux. © CSIC

Pêche au printemps, chasse en été et hiver

Des preuves d’une activité de pêche ont déjà été retrouvées dans d’autres régions : au Canada, par exemple, où l'on a découvert des pièges datant de 7.500 à 3.500 avant J.-C. Toutefois, ces excavations se font plus rares en Europe.

Ces objets témoignent également d’un mode de vie différent de celui qui était admis jusqu’à présent. En effet, les chercheurs pensaient qu’au Mésolithique, les populations changeaient de site au fil des saisons. Il semblerait plutôt que des activités étaient pratiquées tout au long de l’année.

Selon les chercheurs, les différentes ressources alimentaires rythmaient néanmoins la vie de ces populations : tandis que la pêche était plutôt pratiquée au cours du printemps et au début de l’été, la chasse était davantage une activité estivale et hivernale tandis que la récolte des fruits se faisait à la fin de l’été et pendant l’automne.

L’agriculture, dans cette région du monde, est apparue il y a moins de 5.000 ans.


A voir aussi sur Internet

Sur le même sujet

Vos réactions

Chargement des commentaires