Mots-clés |
  • paléontologie,
  • climatologie,
  • zoologie,
  • mammifère,
  • changement climatique

Les mammifères ont su profiter des changements climatiques du passé

L'évolution des mammifères est fortement corrélée à celle du climat, en tout cas pour les espèces d'Amérique du Nord ayant vécu après la crise du Crétacé. C'est ce qui ressort d'une étude américaine qui confronte les températures avec les données démographiques de ces animaux.

Les mammouths sont des mammifères qui se sont éteints il y a environ 3.700 ans. © TracyO, Flickr, cc by sa 2.0

Les mammifères ont su profiter des changements climatiques du passé - 2 Photos

PDF

Les premiers mammifères sont apparus sur Terre il y a plus de 220 millions d’années. Il y a 65 millions d’années, à la fin du Crétacé, avant la cinquième extinction de masse, ils avaient déjà bien peuplé l’ensemble des continents. Suite à cette crise, leur nombre a considérablement baissé et s’en est suivie une radiation évolutive. Depuis, d’autres phases de diversification – moins importantes néanmoins – se sont produites et des chercheurs américains viennent d’en découvrir les causes.

L'étude ses populations de mammifères en Amérique du Nord au cours des derniers 65 millions d’années montre que ces animaux ont subi six épisodes de forte diversification ou d’importante croissance démographique. C'est-à-dire que pour différentes espèces, des pics de populations ont été observés aux mêmes moments. On appelle ces phases des radiations évolutives.

Climat et populations corrélés

Typiquement, une radiation évolutive est déclenchée par un événement qui permet à des espèces d’occuper des niches qui étaient préalablement inaccessibles. Soit parce qu’elles étaient occupées par d’autres espèces, soit parce qu’aucun organisme n’était adapté pour y habiter. Ainsi, une diversification permet à de nouvelles espèces de conquérir ces habitats délaissés par d'autres.

Paraceratherium, un rhinocéros géant qui vivait à l'Oligocène, est le plus grand mammifère de tous les temps. © Ex Machina 2011
Paraceratherium, un rhinocéros géant qui vivait à l'Oligocène, est le plus grand mammifère de tous les temps. © Ex Machina 2011

Changement climatique pas toujours défavorable

Dans le cas des mammifères nord-américains, quelles sont les causes de ces épisodes ? Selon les chercheurs, ce sont principalement les changements climatiques. Afin de parvenir à cette conclusion, les scientifiques de l’université Brown ont mis en parallèle les données démographiques des mammifères avec les données paléoclimatiques. Et plus particulièrement la température, qu’ils ont pu évaluer en analysant les concentrations atmosphériques de l'oxygène. Leurs résultats sont publiés dans Pnas.

Pour quatre des six radiations évolutives, expliquent ces chercheurs, il existe une forte corrélation avec une variation de température. Ainsi, l'évolution des mammifères aurait suivi les changements climatiques. Des immigrations locales sont également à l’origine de ces phases.

Cette étude montre que tous les épisodes de changement climatique ne sont pas pénalisants pour la biodiversité, à la différence, sans doute, de celui que nous vivons en ce moment et qui, accompagné d’autres facteurs, est en train de provoquer la sixième extinction de masse.


A voir aussi sur Internet

Sur le même sujet

Vos réactions

Chargement des commentaires