Mots-clés |
  • Homme

Biographie de Pascal Arnaud

(1958 - )

Professeur d'Histoire et Archéologie du Monde romain Université de Nice

PDF

Sa biographie

Je suis actuellement professeur d'Histoire et Archéologie du Monde romain à l'Université de Nice.

Mon parcours pourrait se résumer en trois points qui devraient à mon sens caractériser aujourd'hui la recherche dans son ensemble :

  • Mobilité du chercheur
  • Transdisciplinarité
  • Egal investissement dans l'enseignement, l'administration et la recherche.

1)° Formation

— Bac Lettres (A1) 1974.

— Classes prépas (khâgne) à Marseille, puis à Henri IV (Paris)

— Elève de l'Ecole Normale Supérieure (Promo 78 Lettres; rang: 6e)

— Agrégé de Lettres Classiques (1980)

— Membre de l'Ecole Française de Rome (1982-1985)

— Docteur de IIIe cycle en Etudes latines (Paris IV - 1984)

— Docteur d'Etat en Etudes latines (Paris IV, 1991- Directeur de recherches: Pierre GRIMAL.)

— Maître de Conférences d'histoire et archéologie des mondes anciens à Bordeaux-III (1985-1991).

— Professeur d'histoire du monde romain à l'Université de NIce depuis 1992.

— Membre (junior) de l'IUF (promotion 1996)

— Chevalier dans l'ordre des Palmes Académiques (1996)

2°)Activités archéologiques

— Antiquités nationales : participation et direction de divers chantiers en région PACA depuis 1974, prospections-inventaires et prospections thématiques, coordination de la carte archéologique 06 et du corpus des Inscriptions latines des Alpes-Maritimes.

— Participation à des chantiers, ou direction d'opérations en Syrie et au Liban de 1981 à 1995 (Bosra, Qanawât, Doura-Europos, Beyrouth)

— fouilles du complexe cimetériel de la Magliana (Rome-Italie), 1982-1985

— Consultant UNESCO pour les fouilles de sauvetage de Beyrouth (1994).

3°)Activités administratives

3.1. Administration générale

— Vice-Président de l'Université de Nice (Conseil d'administration, relations internationales, implantations universitaires), 1993- 1996.

3.2. Gestion des outils et des politiques de la recherche

— Membre du bureau de l'IUF (1998-2000)

— Assesseur chargé de la politique de recherche pour la Faculté Lettres, Arts, Sciences Humaines, 1996-1998

— Membre du Conseil Scientifique de l'Université de Nice et de son bureau depuis 1998

— Fondateur et Directeur du Laboratoire d'archéologie de l'Université de Nice (1993 –1999).

— Directeur-adjoint de l'UMR 6130 (2000-)

— Chef de Projet de la Maison des Sciences de l'Homme de Nice (créée en février 2002)

— Revisore progetti pour Agenzia 2001 (CNR)

4°)Principaux thèmes de recherche :

Au carrefour de la sémiotique, de l'anthropologie, de l'histoire, de l'archéologie et de la philologie, ils portent sur l'articulation entre les outils conceptuels, les modes de représentation et les pratiques sociales, économiques et politiques de l'espace dans les sociétés anciennes, et sur l'utilisation de méthodes et de questionnements qui ne peuvent se limiter à la seule Antiquité.

Ils couvrent dès lors des champs extrêmement diversifiés relevant en principe de disciplines différentes :

— Histoire des textes et documents géographiques

— Histoire et économie des voies de communication

— Gestion et archivage de la terre

— Systèmes de catégorisation des groupes, des peuples et des espaces.

— Onomastique

— Archéologie spatiale et systèmes de peuplement, en particulier dans les zones de montagne.

— Droit romain

Je m'intéresse également de façon croissante à l'historiographie et à l'épistémologie des sciences de l'Antiquité, avec une question centrale : le statut et le traitement du document historique.

Sa dédicace

" Quelle qu'en soit la nature et l'objet, la recherche, quand elle s'arme de la rigueur de la méthode, de l'honnêteté de la démarche et du souci premier de comprendre et de faire comprendre, est l'image même de la liberté et de la diversité. Née de l'étonnement, elle ne sait se contenter de l'évidence et va chercher toujours plus loin, les données cachées d'un réel que sa complexité, qui croit avec le progrès, rend toujours plus insaisissable.

Elle permet l'analyse et l'action, fondée sur la maîtrise conceptuelle de l'objet. Elle est indissociable des valeurs humanistes, et ne cesse de s'enrichir de la mosaïque des savoirs.

Un site consacré à la science dans son ensemble s'inscrit dans le cadre d'une diversité qui n'est plus aujourd'hui seulement une valeur, mais aussi la condition du progrès. Lorsque l'académisme enferme les disciplines dans le carcan des écoles et des filières, il établit des barrières disciplinaires qui deviennent autant d'obstacles à la connaissance, autant de prisons pour l'esprit.

Puisse futura-sciences devenir un vecteur du rapprochement entre les hommes et les savoirs."

Pascal Arnaud Juin 2002

Ses dossiers

  • Le village du Mont Bastide - Êze (Habitat rural antique dans les Alpes Maritimes)

    Le Mont Bastide a déjà derrière lui une longue histoire archéologique puisque le premier plan en fut publié en 1852 (Naudot, 1852) et que les premières fouilles ont suivi de peu le ...