Mots-clés |
  • Vie du site,
  • chimie,
  • zoologie

Dossier : les secrets de la couleur

Découvrez le dossier La couleur dans tous ses éclats. Un tour d'horizon sur la couleur, omniprésente dans la nature et dans notre culture. Vision des couleurs, nuances, teintes, fluorescence et luminescence... Le secret de la couleur !  

Un dossier plein d'éclat, pour tout savoir sur la couleur. © B. Valeur

Un dossier plein d'éclat, pour tout savoir sur la couleur. © B. Valeur

PDF

Nous vivons dans un monde foisonnant de couleurs. Nombreux sont les secteurs d’activité où la couleur joue un rôle important : textile, peinture, photographie, cosmétique, décoration, publicité, architecture, agroalimentaire...

 

La couleur relève de domaines bien différents, de la physique, de la chimie, en passant par les sciences humaines (sociologie, anthropologie, ethnologie, linguistique, psychologie et philosophie), et bien sûr de l’art. La couleur est un paradoxe à elle seule. Elle fait partie intégrante de notre vie, dans la nature et notre culture, et pourtant... elle n’a pas d’existence propre.

 

Comment se fait notre vision des couleurs ? La lumière est constituée d’ondes électromagnétiques, mais ces ondes ne sont en aucun cas « colorées », alors comment percevons-nous les couleurs ? En fait, la couleur n’existe pas en tant que telle, c’est notre cerveau qui nous fait percevoir des images colorées reconstruites grâce à divers mécanismes physiologiques impliqués dans la sensation visuelle.

 

Combien de couleurs notre œil est-il capable de distinguer ? Avant de répondre à cette question, il faut préciser que, dans les systèmes colorimétriques contemporains, la couleur est caractérisée par trois paramètres : teinte, clarté, saturation.

 

La synthèse des couleurs est omniprésente dans notre vie quotidienne : additive pour les écrans (télévision, téléphone portable, ordinateur) et la production de lumière blanche, ou bien soustractive pour l’impression en couleurs (journaux, magazines, livres, catalogues, affiches, emballages) et pour la peinture.

 

La synthèse soustractive des couleurs est couramment employée aussi bien en imprimerie qu’en peinture.

 

La synthèse additive des couleurs est réalisée en superposant des lumières colorées. Elle utilise trois couleurs primaires : le rouge, le vert et le bleu, ce qui est connu sous le sigle RVB.

 

La première distinction à effectuer entre les couleurs, du point de vue de leur origine, est de séparer les couleurs provenant d’une émission de lumière colorée et celles résultant d’une interaction de la lumière avec la matière. Dans le premier cas, l’émission de lumière résulte de deux phénomènes très différents : l’incandescence et la luminescence.

 

D’une façon générale, la perception de la couleur d’un objet fait intervenir trois éléments : la source de lumière, l’objet lui-même et l’observateur.

 

La couleur fluo égaye notre quotidien : objets divers, vêtements (en particulier le gilet de sécurité), cosmétiques, décoration, peintures.

 

Si la couleur des animaux vient pour la plupart d'entre eux des pigments qu’ils produisent ou qu’ils ingèrent, bien d’autres couleurs résultent de phénomènes physiques : interférences lumineuses et, dans certains cas, diffraction de la lumière.

 

Au-delà de la signification des couleurs, on ne peut parler de couleur sans évoquer son implication dans le langage, son rôle dans notre société, nos coutumes, nos conventions, nos croyances...

 

Afin d’en savoir plus sur la couleur, nous vous recommandons le livre de l’auteur aux Editions Belin.

 

L'ouvrage de Bernard Valeur, La couleur dans tous ses éclats, a reçu le prix du livre généraliste 2011 du concours « Le goût des sciences ». 

 


Sur le même sujet

Vos réactions

Chargement des commentaires