Mots-clés |
  • Vie du site,
  • autisme

Dossier : mieux comprendre l'autisme

Découvrez le dossier L'autisme, une maladie complexe. L'autisme est une maladie diverse et surtout très mal comprise. De ce fait, les différentes thérapies n'ont pas toujours une efficacité absolue et font parfois l'objet de vives polémiques...

Des symptômes au diagnostic, un dossier pour mieux comprendre l'autisme. © University of Leeds

Des symptômes au diagnostic, un dossier pour mieux comprendre l'autisme. © University of Leeds 

PDF

L’autisme n’est pas une maladie unique. Il existe plusieurs formes, regroupées sous l’expression plus générique des troubles du spectre autistique, eux-mêmes rassemblés dans les troubles envahissants du développement. Cette maladie neurologique, qui apparaît dès la petite enfance (in utero ou à la naissance) et persiste à travers les années, se présente sous de multiples facettes face auxquelles les thérapeutes tentent de développer diverses méthodes de soin plus ou moins controversées. Aucune, encore, ne parvient à guérir l’autisme. Retour sur une pathologie complexe.

 

Selon la Classification internationale des maladies, gérée par l’OMS, l’autisme appartient à la grande famille des troubles envahissants du développement. Petit tour d’horizon rapide des différents membres de la fratrie.

 

Leo Kanner, un pédopsychiatre autrichien exilé aux États-Unis depuis 20 ans, publie en 1943 un article scientifique dans lequel il regroupe différents troubles sous une seule maladie : il définit l’autisme infantile. Quelques mois après, il est concurrencé par un ancien compatriote, Hans Asperger, qui apporte lui aussi une définition de l’autisme précoce.

 

L’autisme, de plus en plus regroupé sous l’appellation générique des troubles du spectre autistique, reste une maladie dont les causes sont encore très mal comprises. Si on accuse la génétique d’être à l’origine d’anomalies dans l’organisation du cerveau, son implication exacte et ses interactions avec l’environnement et les polluants restent floues. Qu’en savons-nous aujourd’hui ?

 

Les causes de l’autisme étant multiples et pas clairement identifiées, le dépistage d'un enfant autiste ne peut consister en un test simple. La maladie est en règle générale diagnostiquée vers l’âge de 2 ans, mais l’objectif est de la détecter de la manière la plus précoce, car plus les traitements sont appliqués tôt, mieux les symptômes seront contrôlés.

 

Les symptômes de l’autisme sont liés au développement de l'enfant, qui doit donc avoir atteint un certain âge pour que les parents puissent déceler des anomalies. Certains signes, pourtant, sont à prendre en compte.

 

Historiquement, l’autisme infantile est la première forme de la maladie qui a été décrite. Également appelée « autisme de Kanner », elle concerne des formes précoces avec une stéréotypie forte et une socialisation très faible. Si on l’associe le plus souvent à un retard mental, quelques cas rares échappent à cette règle : les autistes de haut niveau.

 

Parmi les troubles envahissants du développement, se trouve l'autisme de haut niveau. Connu notamment par le film Rain Man inspiré de Kim Peek, il est cependant rare. 

 

Le syndrome d’Asperger est un cas un peu particulier car il s’agit d’une des formes les moins sévères de l’autisme. De ce fait, il devient aussi difficile à diagnostiquer. Le plus dur restant quand même de le distinguer de l’autisme de haut niveau.

 

Les troubles envahissants du développement se présentent sous différentes formes, moins connues que l’autisme infantile ou le syndrome d’Asperger. L’occasion de préciser davantage à quoi correspond l’autisme atypique, le syndrome de Rett (en page suivante) et les autres troubles du spectre autistique.

 

Parmi les autres troubles du spectre autistique, le syndrome de Rett ne touche que les filles. Il s'agit d'une maladie génétique évolutive.

 

L’autisme étant une maladie encore mal expliquée, personne n’a trouvé la solution miracle pour redonner à ces enfants un développement plus normal. Des thérapies s’y essaient, comme la méthode ABA, ou analyse du comportement appliqué. Avec ses réussites, mais aussi ses défauts.

 

La France, et son goût pour l’exception culturelle, se tourne toujours vers des thérapies de l’autisme basée sur la psychiatrie. L’une d’entre elles fait l’objet de vives polémiques. Son nom : le packing, où l’on recouvre l’enfant autiste d’un linge frais et humide. Les thérapeutes qui la pratiquent défendent leur position face à des opposants qui les accusent de maltraitance.

 

Que l’approche soit comportementale, cognitive, psychiatrique ou à l’aide d’animaux, les solutions convergent dans un même but : soigner les symptômes de l’autisme. Petit tour d’horizon rapide de quelques-unes des thérapies pratiquées.

 

Le monde des autistes a de quoi intriguer. Il faut le vivre pour le comprendre. Quelques-uns d’entre eux sont malgré tout parvenus à relater les émotions, les incompréhensions et les craintes qui les animent ou les ont animés. De plus, la fiction a réussi à en faire des héros. Panorama rapide de quelques autistes célèbres.

 

Parce que des professionnels ou des associations existent pour répondre aux questions et à toute autre demande, nous vous proposons une liste non exhaustive de structures qui visent à lutter contre l’autisme.

 


A voir aussi sur Internet

Sur le même sujet

Vos réactions

Chargement des commentaires