Mots-clés |
  • recherche

La peste prépare-t-elle sa résistance aux antibiotiques ?

Jusqu'à récemment, les cas de résistance du bacille de la peste (Yersinia pestis) aux antibiotiques étaient pratiquement inexistants. Jusqu'en 1995, où une souche, isolée chez un malade de Madagascar, s'était révélée multirésistante, non sans vivement inquiéter les chercheurs.

Plasmide vu au microscope électronique.

Plasmide vu au microscope électronique.

PDF

L'analyse de cette souche a révélé sans surprise que cette résistance était provoquée par un plasmide, un agent transmetteur commun et bien connu des généticiens. Les plasmides bactériens sont des molécules circulaires constituées d'ADN double brin (bicaténaire) extrachromosomiques, capables de se répliquer de façon indépendante dans les bactéries hôtes et de se transmettre de façon régulière et stable des bactéries mères aux bactéries filles au cours de la croissance bactérienne, bien que leur présence ne soit pas indispensable au métabolisme normal de l'hôte bactérien.

La présence d'un plasmide dans une souche bactérienne implique deux propriétés fondamentales : la réplication de l'anneau plasmidique, autrement dit la synthèse de matériel plasmidique par la bactérie hôte, et ensuite le transfert de ce matériel, par différentes voies, entre deux bactéries distinctes, comme s'il s'agissait d'un agent contaminant.

Les équipes d'Elisabeth Carniel, de l'Institut Pasteur de Paris, et de Jacques Ravel, du TIGR (The Institute for Genomic Research, USA), ont comparé le séquençage du plasmide malgache avec celui communément présent dans des bactéries comme E. coli ou Salmonella isolées dans de la viande de porc, de bœuf, de poulet ou de dinde aux Etats-Unis, pour conclure en leur similitude. "Trouver chez le bacille de la peste un plasmide habituellement présent chez les salmonelles est un gros problème", déclare Jacques Ravel. Les chercheurs n'ont encore pu déterminer le mode de transmission, mais estiment nécessaire de surveiller l'évolution de ce plasmide chez Yersinia pestis, notamment dans les secteurs ou ce bacille entre fréquemment en contact avec la salmonelle, comme l'Asie, l'Afrique et le sud-ouest des Etats-Unis.


Sur le même sujet

Vos réactions

Chargement des commentaires