Mots-clés |
  • recherche

E-Bomb : premier usage en Irak ?

Des armes d'un nouveau genre destinées à détruire divers systèmes électroniques pourraient voir leur premier combat se dérouler contre l'Irak.

missile de croisière

missile de croisière

PDF

Les médias parlent de plus en plus d'une attaque des USA pour renverser le leader Irakien Saddam Hussein qui est soupçonné de développer des armes de destruction massive. Le président Irakien est intervenu publiquement jeudi dernier pour exhorter le peuple à se préparer "de toutes leurs forces pour riposter contre l'ennemi".

Le système de surveillance américain, a indiqué que les éléments clés du système militaire Irakien sont situés dans un sous-sol fortifié et très protégé et près de bâtiments civils comme des hôpitaux. Les américains pourraient utiliser des micro-ondes de très forte intensité ( High Power Microwave - HPM ), destinées à détruire les systèmes électroniques de commande, de contrôle et de communication. Elles produisent un champ magnétique d'une telle intensité que les dégâts occasionnés peuvent être bien plus importants dans ce cas qu'une guerre avec les moyens utilisés par exemple lors du conflit en Afghanistan.

Technologie à flux pulsés

L'effet qu'exploite les armes basées sur la technologie des HPM fut accidentellement découvert dans les années 50 quand des lampadaires des rues d'Hawaï furent détruits par les impulsions produites par des tests nucléaires en haute altitude.

L'impulsion qui en résulte dure de quelques dizaines à plusieurs centaines de milli-secondes et peut posséder une intensité de dizaines de millions d'ampères pour une énergie du même ordre de grandeur, en joules !

Ces armes ne peuvent être utilisées qu'une seule fois et peuvent être embarquées à bord de missiles de croisière. Les militaires sont très intéressés d'utiliser cette technologie qui permettrait d'atteindre des bunkers enterrés profondément en utilisant par exemple les câbles qui servent à fournir de l'électricité. De plus, des équipements de protection telles des cages de Faraday seraient prohibitifs et très difficile à mettre en place.

Une autre arme qui toucherait les équipements électroniques a déjà été utilisée dans le conflits des Balkans ces dernières années. Des bombes très dangereuses comme la BLU-114/B délivrent une gigantesque toile d'araignée en fibres de carbone très fines, qui larguée au dessus des installations électriques provoquent des courts-circuits en touchant le sol.

Par Guillaume JOSSE


Sur le même sujet

Vos réactions

Chargement des commentaires