Mots-clés |
  • Homme,
  • anthropologie

L’Homme moderne vient-il d’Afrique de l’Est ou du Sud ?

D’après une étude génétique sur des populations africaines, le berceau de l’Humanité serait plutôt l’Afrique du Sud où l’on rencontre encore aujourd’hui une très grande diversité génétique.

Les Bushmen du Botswana, vivant dans la réserve du Kalahari, chassés de leurs terres ancestrales. Leur histoire est à lire sur leur site I want 2 go home. Les Bushmen du Botswana, vivant dans la réserve du Kalahari, chassés de leurs terres ancestrales. Leur histoire est à lire sur leur site I want 2 go home.

L’Homme moderne vient-il d’Afrique de l’Est ou du Sud ? - 1 Photo

PDF

L’Homme moderne, c’est-à-dire Homo sapiens, semble bien être apparu en Afrique et plus précisément en Afrique de l'Est. C’est l’hypothèse admise aujourd’hui et qui avait été étayée, notamment, par l'analyse génétique du programme Genographic. Elle vient d’être remise en cause par une équipe d’anthropologues des États-Unis après une étude conduite dans plusieurs peuples de chasseurs-cueilleurs d’Afrique du Sud (comme les Bushmen Khomani, adeptes de la langue à clics, en Afrique du Sud) et dans des populations d’Afrique du Nord (notamment les Massaï au Kenya).

Chez ces vingt-sept populations, les chercheurs ont analysé 580.000 SNP (Single Nucleotide Polymorphism), des petites variations au sein de l’ADN, très communes, qui représentent les neuf dixièmes de la différence génétique entre deux personnes. Les résultats viennent d'être publiés dans la revue Pnas. Verdict : les résultats obtenus penchent du côté d’une origine sud-africaine des groupes ethniques actuels.

Une histoire plus complexe ?

Selon eux, les six populations subsahariennes de chasseurs-cueilleurs partagent un ancêtre commun distinct des ethnies agricultrices. Les auteurs eux-mêmes soulignent cependant que leur étude porte sur un petit nombre d’individus (47 personnes pour les Bushmen par exemple).

Ils concluent tout de même à une variété génétique remarquablement élevée pour les chasseurs-cueilleurs d’Afrique du Sud, en particulier les Khomani et les Bushmen de Namibie. Schématiquement, la diversité génétique diminue du sud au nord de l’Afrique, ce qui situerait au sud du continent l’origine des populations humaines.

S’exprimant dans BBC News, l’anthropologue britannique Chris Stringer émet un doute sur la conclusion, arguant que les peuples actuels de chasseurs-cueilleurs sont issus de populations bien plus vastes dont le territoire était très étendu et qu’il est donc difficile de remonter 60.000 ans plus tard à une origine géographique précise.


A voir aussi sur Internet

Sur le même sujet

Vos réactions

Chargement des commentaires