Mots-clés |
  • Nutrition,
  • légume

Cuisson : vapeur, conserver les vitamines

PDF

La cuisson vapeur est connue pour ses atouts santé. Facile et pratique, elle peut être utilisée pour presque tous les légumes. Cependant pour qu’ils gardent toute leur richesse nutritionnelle, mieux vaut respecter quelques règles simples. L’épluchage, la coupe et la cuisson doivent répondre à des critères bien précis.

Couper les légumes pour la cuisson vapeur

Si vous les découpez en trop petits morceaux, vous augmenterez la surface de contact avec l’oxygène de l’air pendant la cuisson. Vos légumes perdront alors trop de vitamine C. Il est donc préférable de ne pas les émincer avant la cuisson. Laissez également la peau qui les protège de l’oxygène, et donc des phénomènes d’oxydation.

Du citron contre l'oxydation

Pour conserver leur couleur et limiter les phénomènes d’oxydation (encore…), arrosez-les avec un jus de citron en début de cuisson. Vous pouvez également « blanchir » à la vapeur certains légumes comme l’oignon, le chou ou le chou-fleur, pour améliorer leur digestibilité.

La cuisson vapeur conserve les sels minéraux

Une fois découpés vous les passerez à la vapeur, éliminant ainsi une partie des composés soufrés qu’ils contiennent sans pour autant diminuer leurs apports en sels minéraux. Ils auront ainsi une saveur moins prononcée mais une valeur nutritionnelle préservée. Enfin n’oubliez pas que certains aliments, comme la tomate ou les haricots en grains, ne supportent pas la cuisson à la vapeur. Cuisinez-les à l’eau, ou à l’étouffée.

La cuisson vapeur des légumes conserve la vitamine C et les sels minéraux. © Fotolia La cuisson vapeur des légumes conserve la vitamine C et les sels minéraux. © Fotolia


Sur le même sujet

Vos réactions

Chargement des commentaires