Mots-clés |
  • médecine

Biographie de Stéphane Le Calvé

Chargé de recherches au CNRS

PDF

Sa biographie

1 - Parcours professionnel

  • Doctorat de Chimie – 15 septembre 1998 - CNRS / LCSR – Université d'Orléans - Spécialité : Chimie de la pollution atmosphérique et physique de l'environnement.


  • Stage post-doctoral – 1998 & 1999 - University College Dublin – Irlande.


  • Chargé de Recherche au CNRS – depuis octobre 1999 - Centre de Géochimie de la Surface (CGS) – Strasbourg.


  • Habilitation à Diriger des Recherches - 23 janvier 2004 – Université Louis Pasteur de Strasbourg - "Chimie multiphasique de polluants atmosphériques: distribution et réactivité".

2 - Activités de recherche

Domaines de recherche : mesures de laboratoire et de terrain, cinétiques et réactivité, chimie multiphasique, Composés Organiques Volatils, pesticides, impacts de la pollution sur la santé et la végétation.

Thématiques générales :

- Chimie multiphasique des composés organiques dans l'atmosphère : distribution et réactivité.
o Etude de la capture des composés organiques oxygénés par des solutions aqueuses : mesure des cinétiques et des constantes de Henry - Application à la chimie des nuages de la Basse Troposphère.
o Etude de l'adsorption des composés organiques oxygénés sur la glace - Application à la chimie des nuages de la Haute Troposphère.
o Etude du devenir atmosphérique des pesticides : Distribution entre les différentes phases de l'atmosphère et oxydation photochimique.

- Pollution intérieure et extérieure et ses effets sur la santé (asthmatiques) et sur la végétation
o Mesures des teneurs en Composés Organiques Volatils (aldéhydes, BTEX, etc.) dans l'air intérieur et extérieur.
o Développement de méthodes analytiques originales pour la mesure de Composés Organiques Volatils.
o Comparaison de la pollution réelle et de celle perçue par la population.
o Utilisation du stress du végétal comme bio-indicateur de la pollution atmosphérique.

Encadrements et valorisation

- Encadrement de 6 étudiant(e)s en thèse (dont 2 en cours), 7 étudiant(s) de DEA et 3 étudiant(e)s de maîtrise de chimie ou chimie-physique.
- Mise au point et validation de plusieurs dispositifs expérimentaux (réacteur à écoulement, dispositif de mesures des constantes de Henry, cellule UV adaptée pour la spectroscopie en phase aqueuse).
- Coauteur de 32 publications de rang A (dont 2 soumises).

Management de la recherche

- Membre du conseil scientifique de REALISE (Réseau Alsace de Laboratoires en Ingénierie et Sciences pour l'Environnement), depuis 2003.
- Membre du conseil scientifique du programme PRIMEQUAL 2 (Programme de Recherche Interorganisme pour une MEilleure QUalité de l'Air à l'échelle Local), depuis 2006.

PNCA : Programme National de Chimie Atmosphérique; MATE : Ministère de l'Aménagement du Territoire et de l'Environnement.
PNCA : Programme National de Chimie Atmosphérique; MATE : Ministère de l'Aménagement du Territoire et de l'Environnement.

3 - Activités d'enseignement

- Cours en Master "Physique Chimie Biologie de l'Environnement" 1ère année – UE de Physico-Chimie de la troposphère et de la stratosphère (responsable) – Université Louis Pasteur de Strasbourg.
- Cours en Master "Physique Chimie Biologie de l'Environnement" 1ère année – UE de Physico-chimie en solution et aux interfaces - Université Louis Pasteur de Strasbourg.
- Cours de spectrométrie de masse appliquée à l'environnement en DESS Analyses Biologique et Chimique (formation continue) – Université Louis Pasteur de Strasbourg.

Son métier au quotidien

Enfant, j'aspirais à devenir vétérinaire comme beaucoup de petits garçons et j'ignorais tout du métier de chercheur ou presque. Je crois que mon réel goût pour les sciences physiques remonte au lycée et je le dois en particulier à mon professeur de Sciences Physiques de Terminal C et à ses qualités pédagogiques. Une fois arrivé à l'université et après quelques moments flottements, je me suis orienté vers une licence de chimie puis je me suis découvert une sensibilité pour l'environnement et un objectif à savoir contribuer à préserver l'environnement merveilleux qui nous entoure face aux multiples agressions de l'homme dans sa course au développement et à la surconsommation. Arrivé en fin de 2nd cycle, j'ai choisi de me spécialiser en pollution atmosphérique car en 1993, cela me paraissait être une problématique émergente à laquelle l'homme devrait inévitablement faire face à l'aube du 3ème millénaire. Six années plus tard, je rentrais au CNRS comme chargé de Recherche.

Dans mon quotidien de chercheur, je consacre une partie de mon temps au travail de laboratoire qui contient des appareils de mesures (chromatographes, spectromètres de masse, etc.) et des dispositifs expérimentaux originaux (et souvent uniques). J'y encadre les étudiants (stagiaires de MASTER, doctorants) qui y travaillent, en leur montrant l'utilisation des appareillages, des logiciels d'acquisition puis en les guidant devant les difficultés expérimentales qu'ils peuvent rencontrer. L'absence de personnel technique dans mon équipe me contraint à effectuer la maintenance de ses appareils moi-même et à intervenir fréquemment dans le fonctionnement général du laboratoire (gestion des déchets, commande de matériels et produits chimiques, etc.). Le cas échéant, je me consacre également à la conception et au développement de nouveaux instruments.

La plus grande partie de mon temps est cependant consacrée à la rédaction de documents aussi bien en français qu'en anglais.Une de mes premières préoccupations est la recherche quasi constante de moyens humain et financier pour assurer le bon fonctionnement de mon travail de chercheur ce qui implique la rédaction de multiples propositions de recherche. Ceci a pour but d'obtenir des financements de manière à acheter de nouveaux appareils, à payer les dépenses relatives au fonctionnement "normal" du laboratoire (gaz, solvants, consommables de laboratoire et informatique, etc.), mais aussi des bourses de thèse pour les doctorants qui travailleront sur mes projets de recherche. Mon travail vise aussi à valoriser les résultats scientifiques que nous avons obtenus, à travers la rédaction (presque exclusivement en anglais) de publications dans des revues internationales et la préparation de présentations orales ou affichées (posters) dans des conférences nationales ou internationales.

Par ailleurs, je prends part à des tâches d'animation scientifique de la communauté en siégeant dans deux conseils scientifiques rassemblant des experts. Je suis en outre amené à expertiser des projets scientifiques ou des publications d'autres chercheurs à travers le monde. J'enseigne également ma spécialité en MASTER à l'Université Louis Pasteur de Strasbourg.

En conclusion, malgré la lourdeur croissante des tâches administratives auxquelles les chercheurs doivent faire face, j'ai la chance de pouvoir exercer une profession aux multiples facettes qui nécessite de développer de nombreuses compétences et qui me préserve de la routine.

Sa dédicace

J'adresse mes vifs remerciements à Futura-Sciences qui me donne l'opportunité à travers son site de mettre sur la toile une partie de mes résultats scientifiques mais aussi de faire partager mon expérience personnelle.

Je ne saurai qu'encourager une telle démarche qui correspond à une communication moderne les plus efficaces de nos jours. Je suis persuadé que ce site peut assurer (ou du moins y contribuer) un lien indispensable à notre société entre les chercheurs et les citoyens ou les industriels.

A quand une version anglaise du site ?

Ses dossiers

  • L'air pollué des logements favorise l'asthme

    L'asthme est favorisé par un polluant de l'air intérieur, le formaldéhyde. Cette étude met en évidence le rôle de ce polluant dans l'asthme et suggèrent une réduction de moitié de l'actuelle ...