Mots-clés |
  • médecine
L'épilepsie, maladie neurologique

L'épilepsie est une des maladies neurologiques les plus fréquentes en France. Les crises d'épilepsie et leurs causes sont diverses. Les thérapies actuelles permettent à la plupart des malades de mener une vie normale.

Page 12 / 15 - Les traitements de l'épilepsie Sommaire
PDF

Le traitement dépend de la cause de l'épilepsie. En absence de cause connue, le traitement médicamenteux vise à supprimer les symptômes de l'épilepsie.

Pour l'épilepsie, il existe des traitements médicamenteux et chirurgicaux. © gsk.fr
Pour l'épilepsie, il existe des traitements médicamenteux et chirurgicaux. © gsk.fr

Traitements médicamenteux

Une vingtaine de molécules peuvent être utilisées pour traiter l'épilepsie, seules ou en association. Les antiépileptiques sont prescrits sur plusieurs années afin de supprimer les crises. Parmi ces médicaments, on trouve notamment :

  • le valproate, de structure proche du GABA ;
  • le vigabratin qui a été conçu pour avoir une action similaire à celle du GABA. Le vigabratin empêche la dégradation du GABA par l'enzyme GABA-transaminase ;
  • le phénobarbital, appartenant à la famille des barbituriques.

Molécule de GABA. © M.-C Jacquier
Molécule de GABA. © M.-C Jacquier

 
Molécule de valproate. © M.-C Jacquier

Traitements chirurgicaux

Le traitement médicamenteux n'est pas efficace pour environ 20 % des patients. Pour ceux-ci, un traitement chirurgical peut être proposé, notamment en cas d'épilepsie partielle. L'opération vise à supprimer le point de départ de la crise, lorsque celui-ci se trouve à distance des principales aires fonctionnelles. Par exemple, dans le cas d'épilepsies temporales, une partie du lobe temporal peut être retirée. La radiochirurgie permet d'éviter une chirurgie classique grâce à l'utilisation de l'irradiation, mais elle ne peut être réservée qu'à des cas où la zone à traiter est de petite taille.

Des traitements chirurgicaux palliatifs, visant à diminuer l'intensité des crises,  existent : en sectionnant dans le corps calleux, il est possible de réduire l'intensité des crises car c'est une voie de transmission de la crise épileptique. Le foyer épileptique peut être chirurgicalement isolé afin que la crise ne se propage pas.

Autres traitements

La stimulation vagale consiste à stimuler le nerf vague à l'aide d'un implant placé dans le thorax. Toutes les cinq minutes, ce « pacemaker » envoie une impulsion électrique. La stimulation vagale permet de réduire la fréquence des crises. La stimulation intracérébrale à l'aide d'électrodes est également possible. Celle-ci pose cependant des problèmes éthiques dans la mesure où cette technique peut apparaître comme une manipulation du cerveau du patient. Enfin, une prise en charge psychiatrique ou psychologique est parfois recommandée, notamment quand des facteurs psychologiques semblent à l'origine des crises.

L'épilepsie, maladie neurologique - 3 Photos

Sur le même sujet

Vos réactions

Chargement des commentaires