Mots-clés |
  • médecine,
  • chimie
Dopage : la traque aux molécules dopantes

Il est courant de pratiquer une activité sportive, porteuse de valeurs positives comme le respect ou l'esprit d'équipe. Des vertus qui peuvent parfois être entachées par le dopage. Quels sont les produits utilisés ? Comment les détecter ? Des réponses que vous trouverez au fil des pages de ce dossier.   

Page 7 / 14 - Technique d'analyse : la chromatographie pour séparer les molécules Sommaire
PDF
Jean-Luc Veuthey Vice-Recteur de l’Université de Genève

Lors d’un test de dopage, on analyse soit des prélèvements sanguins, soit de l’urine. Quelle que soit la matrice biologique à analyser, les substances à détecter s’y trouvent en faibles, voire très faibles concentrations dans des mélanges complexes contenant des sels, de l’eau, souvent des protéines ou d'autres grosses molécules, qui rendent le tri difficile.

Entraînées par la phase mobile, les molécules migrent le long de la colonne de phase stationnaire et en sortent à une vitesse différente selon leurs propriétés : plus une molécule s’« accroche » à la colonne ou a peu d’affinité pour la phase mobile, plus elle tardera à sortir. À la fin de l’opération, toutes les molécules sont recueillies séparément et un détecteur donne des signaux caractéristiques que l’on peut analyser : le chromatogramme. Mikhail Semyonovich Tswett (1872-1919) a inventé la chromatographie. © DR
Entraînées par la phase mobile, les molécules migrent le long de la colonne de phase stationnaire et en sortent à une vitesse différente selon leurs propriétés : plus une molécule s’« accroche » à la colonne ou a peu d’affinité pour la phase mobile, plus elle tardera à sortir. À la fin de l’opération, toutes les molécules sont recueillies séparément et un détecteur donne des signaux caractéristiques que l’on peut analyser : le chromatogramme. Mikhail Semyonovich Tswett (1872-1919) a inventé la chromatographie. © DR

Différentes méthodes sont utilisées, parmi lesquelles celles utilisant la chromatographie, technique qui n’a cessé de se répandre et de se perfectionner depuis son invention en 1901, par le botaniste russe Mikhail Semenovich Tswett.

Aujourd’hui, la technique est largement utilisée dans les laboratoires d’analyse, que ce soit pour vérifier la qualité d’un produit, lors de contrôles de matrices environnementales, lors de tests cliniques (mesure des taux de glucose, de cholestérol, de globules rouges, etc.), lors d’investigations en police scientifique ou lors d’analyses antidopage.

Dopage : la traque aux molécules dopantes - 1 Photo

Sur le même sujet

Vos réactions

Chargement des commentaires