Mots-clés |
  • médecine,
  • génétique,
  • autisme
L'autisme, une maladie complexe

L'autisme est une maladie complexe, diverse, et surtout très mal comprise. De ce fait, les différentes thérapies n'ont pas toujours une efficacité absolue et font parfois l'objet de vives polémiques...

Page 13 / 16 - Le packing, la thérapie polémique contre l'autisme Sommaire
PDF

La France, et son goût pour l’exception culturelle, se tourne toujours vers des thérapies de l’autisme basée sur la psychiatrie. L’une d’entre elles fait l’objet de vives polémiques. Son nom : le packing, où l’on recouvre l’enfant autiste d’un linge frais et humide. Les thérapeutes qui la pratiquent défendent leur position face à des opposants qui les accusent de maltraitance.

Une serviette humide et fraîche qui enlace un enfant autiste : torture ou thérapie ? Chacun se fera son avis sur le packing. © Mike1024, Wikipédia, DP
Une serviette humide et fraîche qui enlace un enfant autiste : torture ou thérapie ? Chacun se fera son avis sur le packing. © Mike1024, Wikipédia, DP

Face à l’autisme, les solutions proposées sont multiples. Dans les cas les plus sévères, certains psychiatres français ont recours à une technique imaginée dans les années 1960 par l’Américain Woodburry qui la testa dans l’Hexagone, nommée packing. Elle est toujours utilisée aujourd’hui par certains spécialistes mais a très mauvaise presse dans l’opinion publique.

Le principe est le suivant : il s’agit de recouvrir torse et membres de serviettes fraîches (10 - 15 °C) et humides chez les patients les plus sévèrement atteints en leur conférant des sensations tactiles afin de leur donner conscience de leurs limites et les apaiser. Peu à peu, la température du linge augmente et atteint la température corporelle en fin de séance.

Cette thérapie s’intègre dans le cadre de tout un ensemble de traitements et n’a pas pour objectif d’atténuer les symptômes de l’autisme à elle seule. Son efficacité est controversée, chaque camp ayant un avis divergent sur la question.

La maltraitance, objet de la polémique sur le packing

Pour les opposants au packing, ce traitement relève de la maltraitance. Ils pointent du doigt la dureté des méthodes et accusent aussi les psychologues le pratiquant de négliger l’hypersensibilité tactile des personnes atteintes de troubles envahissants du développement. Les thérapeutes s’en défendent et signalent que l’enfant ne montre le plus souvent aucune forme de souffrance.

D’autre part, certains parents racontent qu’ils ont découvert que le packing était pratiqué sur leur enfant sans leur consentement.

Une enquête diligentée par le Haut conseil de la santé publique (HCSP) en 2010 considère qu’étant donné l’absence de risque pour la santé, il n’y a aucune raison d’interdire le packing, une « pratique rare, souvent réservée à des cas gravissimes, le plus souvent en dernier recours ».

Cependant, ce même rapport note que la thérapie « ne repose jusqu’à présent que sur des constatations empiriques » émanant des psychologues y ayant recours et non sur des principes scientifiques avérés. Le packing n’a jamais été évalué par des critères précis et très encadrés. 

La thérapie n’est d’ailleurs pas préconisée par les autorités sanitaires françaises, à l’exception de cas particuliers comme dans le cadre d’une évaluation clinique. Plus précisément, un rapport de la Haute autorité de santé (HAS) émis en mars 2012 ne recommande pas cette pratique, ainsi que tout traitement psychanalytique de l'autisme. Une nouvelle bien accueillie par des associations et certains spécialistes de la question. En revanche, la psychiatrie française a montré sa désapprobation.

L'autisme, une maladie complexe - 1 Photo

Sur le même sujet

Vos réactions

Chargement des commentaires