Mots-clés |
  • génétique,
  • génome,
  • Nutrition
La nutrigénomique dans votre assiette

À l'heure où les problèmes nutritionnels se développent dans nos sociétés, la nutrigénomique, une discipline naissante, tente d'y trouver des explications et de développer des solutions en se concentrant sur les interactions entre le génome et les nutriments.

Page 6 / 10 - Technologies, perspectives et enjeux de la nutrigénomique Sommaire
PDF
Walter Wahli Spécialiste en endocrinologie moléculaire

La nutrigénomique est une discipline en devenir. Son application à large échelle dépendra de l’amélioration des outils technologiques permettant de gérer la complexité à la fois de l’alimentation (composition qualitative et quantitative en ingrédients) et des logiciels pour le traitement des données et l’analyse intégrée des résultats. Désignés par le terme de « technologies omiques », ces outils visent à définir et à caractériser des « signatures alimentaires » globales, reflétant l’action des nutriments sur les gènes responsables des équilibres métaboliques. Avec de nombreuses applications potentielles.

Le développement futur de chacun des outils « omiques » sur lesquels s’appuie la génomique nutritionnelle offre de multiples approches d’identification et d’analyse des mécanismes moléculaires à différents niveaux, caractérisant de nouvelles interactions entre génome et nutrition. Cependant, le vrai potentiel des technologies omiques ne se limite pas à cette application différentielle « en couches » des divers types de stratégies. Il réside bien plus dans la coordination et la combinaison des données obtenues par analyse du génome, du transcriptome, du protéome et du métabolome. Seule l’intégration des résultats issus des différentes plateformes omiques permettra d’aboutir à une compréhension et à une description exhaustive des mécanismes métaboliques générés par les composants de notre régime alimentaire. Cette approche pluridisciplinaire permettra d’examiner simultanément les effets de multiples changements mineurs qui, pris dans leur ensemble, pourront être regardés comme des « signatures alimentaires » résultant de l’application d’un régime nutritionnel spécifique.

Les outils de la nutrigénomique seront des alliés de choix pour déterminer des diètes ou encore faciliter les traitements futurs. © MikeEdwards, cc by sa 2.0
Les outils de la nutrigénomique seront des alliés de choix pour déterminer des diètes ou encore faciliter les traitements futurs. © MikeEdwards, cc by sa 2.0

La nutrigénomique pour faciliter les thérapies

Les recherches en nutrigénomique pourraient constituer une arme efficace pour seconder les traitements médicamenteux. Des retombées très bénéfiques sont attendues en matière d’individualisation des thérapies, d’optimisation de leur coût et de leur efficacité pour combattre non seulement les maladies métaboliques chroniques liées au régime alimentaire et aux habitudes de vie mais également les atteintes nécessitant une intervention médicamenteuse quotidienne lourde et souvent à durée indéterminée. Dans la recherche sur les cellules souches, la connaissance approfondie de l’influence des micronutriments sur les mécanismes assurant l’intégrité du génome pourrait permettre de réduire les risques de comportement tumoral, souvent observé dans leur usage thérapeutique.

La production d’aliments fonctionnels à haute valeur nutritive par l’industrie agroalimentaire constitue un immense champ d’application visant à élaborer une nutrition basée sur les besoins des populations. La nutrigénomique peut ainsi s’avérer une arme efficace, par exemple, dans la lutte contre la malnutrition au niveau planétaire. Cette nouvelle génération de produits consistera en un façonnage ingénieux de différents nutriments par rapport à leur interaction avec le génome, concrétisée sous forme d’une « signature génomique » spécifique. À vrai dire, le champ qui sera investi est beaucoup plus vaste, puisqu’il englobe également l’agriculture et l’élevage d’animaux. Une agriculture basée sur la nutrigénomique viserait à déterminer quels apports nutritifs pour plantes et animaux optimisent non seulement leur santé, leur résistance et leur rendement, mais également des qualités nutritionnelles favorables à la santé humaine. 

Informations génétiques et choix alimentaires

Le développement et la réussite de ces nouvelles implications industrielles reposent sur la crédibilité scientifique, l’intérêt et la confiance des consommateurs ainsi que sur l’existence d’un cadre de régulations adéquates. Plusieurs études ont démontré qu’une vaste proportion des personnes interrogées est favorable et même dans l’expectative d’une utilisation de l’information génétique comme aide dans les choix alimentaires, en particulier pour promouvoir la santé et le bien-être.

Cependant, cet enthousiasme est soumis à certaines conditions. Tout d’abord, la preuve scientifique de l’efficacité des nouveaux produits doit être apportée. Par ailleurs, le coût supplémentaire qu’ils occasionneront doit pouvoir s’intégrer dans la situation sociale et financière du ménage. Finalement, les modifications des pratiques alimentaires préconisées pour « manger sainement » doivent correspondre à des formules simples et pratiques, s’intégrant aisément à la vie quotidienne.

La nutrigénomique dans votre assiette - 1 Photo

Sur le même sujet