Mots-clés |
  • biologie,
  • physique
Vision : d'où viennent les superpouvoirs de Superman ?

Vision nocturne, vision laser et microscopique... Superman peut-il réellement avoir ces pouvoirs ? La physique nous répond.

Page 6 / 8 - Superman doté d'une vision nocturne performante ? Sommaire
PDF
Roland Lehoucq Chercheur Astrophysique

Il est tout à fait possible que Superman soit doté d'une vision nocturne performante. Pour voir des objets faiblement lumineux, il faut capter de nombreux photons parmi ceux qu'ils émettent.

Pour avoir une bonne vision nocturne, Superman est probablement doté d'un tapetum jucidum qui réfléchit fortement la lumière extérieure. On comprend pourquoi Superman évite d'être photographié ! © EDP Sciences
Pour avoir une bonne vision nocturne, Superman est probablement doté d'un tapetum jucidum qui réfléchit fortement la lumière extérieure. On comprend pourquoi Superman évite d'être photographié ! © EDP Sciences

La solution qui tombe sous le sens est d'augmenter la surface de collection de la lumière, c'est-à-dire d'avoir un récepteur de grand diamètre. C'est précisément dans cette course au gigantisme des télescopes que sont lancés les astronomes. Une autre solution consiste à augmenter la sensibilité du détecteur, autrement dit le rendre capable de réagir à un plus petit nombre de photons incidents. Les bâtonnets sont si sensibles qu'ils réagissent à l'arrivée d'un unique photon, difficile de faire mieux... C'est pourquoi il vaut mieux, pour voir une étoile faible, la nuit, utiliser la vision périphérique, de telle sorte que la lumière stellaire soit perçue par les régions périphériques de l'œil, riches en bâtonnets.

Augmenter la sensibilité revient donc à augmenter le nombre de bâtonnets. Considérant que la taille de l'œil est imposée, cela ne peut se faire qu'au détriment des cônes et donc de la vision des couleurs. Autrement dit, un œil très sensible voit moins bien les couleurs. Pour bien voir la nuit, il faut donc avoir de grands yeux remplis de bâtonnets, comme ceux des chouettes. Les animaux nocturnes partagent une astuce très intéressante pour notre propos. Ils possèdent une membrane dénommée le tapetum lucidum, ou « tapis choroïdien ». Il s'agit d'une couche de cellules réfléchissantes disposées derrière la rétine, et qui agissent comme des miroirs en renvoyant sur les cellules photoréceptrices jusqu'à 90 % de la lumière qui les touche. Cet efficace recyclage de la lumière augmente considérablement la sensibilité en faible luminosité et, dans la quasi-obscurité, le tapetum lucidum donne au regard de ces animaux le même éclat phosphorescent que celui du chat.

Réflexion de couleur verte par le tapetum lucidum du chat. © Domaine public
Réflexion de couleur verte par le tapetum lucidum du chat. © Domaine public

Un Superman nyctalope doit donc être doté d'une grande quantité de bâtonnets et d'un tapetum lucidum pour recycler la lumière qui est passée entre les cellules photosensibles. S'il évite avec tant d'ardeur de se faire photographier avec un flash, c'est certainement pour ne pas laisser sur la pellicule la preuve de l'anatomie particulière de ses yeux : le reflet de son tapetum lucidum devrait y apparaître de manière évidente.

Vision : d'où viennent les superpouvoirs de Superman ? - 2 Photos

A voir aussi sur Internet

Sur le même sujet

Vos réactions

Chargement des commentaires