Mots-clés |
  • médecine,
  • tristesse,
  • génétique

Trouble bipolaire

PDF

Les troubles bipolaires, autrefois connus sous l’appellation de psychose maniacodépressive, correspondent à un diagnostic psychiatrique qui entre dans la catégorie des troubles de l’humeur. Ils se caractérisent par une alternance particulièrement marquée entre une phase d’euphorie intense (manie) et une dépression profonde, entrecoupée par des périodes de stabilité émotionnelle appelée euthymie qui peut s’étendre sur plusieurs années. La maladie concernerait environ 1 % de la population mais affecterait autant les hommes que les femmes. Elle se diagnostique traditionnellement entre 18 et 24 ans chez le jeune adulte.

La phase maniaque

Les personnes atteintes de troubles bipolaires connaissent une phase maniaque durant laquelle l’humeur est exaltée : bonheur particulièrement intense ou irritabilité exacerbée durant plusieurs jours ou plusieurs semaines. Ces symptômes s’accompagnent d’une confiance en soi excessive caractérisée par de fortes ambitions personnelles, un manque de sommeil sans fatigue ressentie, une activité physique débordante avec agitation motrice ou encore une désinhibition comportementale pouvant conduire à des dépenses démesurées, des comportements à risques ou des désirs sexuels débordants. Cette manie s'étale sur plusieurs semaines voire quelques mois.

L’hypomanie

La manie est souvent précédée de l’hypomanie, se caractérisant peu ou prou par les mêmes symptômes mais se manifestant de façon moins extrême. Contrairement à la phase maniaque qui est dangereuse pour l'individu, l’hypomanie cause moins de problèmes et n’inclut pas d’épisodes hallucinatoires ou complètement extravagants.

La dépression

Durant la phase dépressive, la personne bipolaire perd tout son entrain et sa motivation. Rien ne l’intéresse, elle se sent profondément triste, elle se prostre, se sent perpétuellement fatiguée, perd du poids et manifeste des désirs suicidaires. Son estime de soi est au plus bas. Comme pour la manie, cette phase dure de quelques semaines à quelques mois.

Causes des troubles bipolaires

On ignore encore les causes précises des troubles bipolaires. Cependant, la génétique et l’environnement sont tous deux à l’origine de la maladie. Des gènes impliqués dans la production ou la transmission d’hormones ou de neurotransmetteurs comportent des anomalies. Des événements traumatiques, le deuil ou le déficit affectif durant l’enfance, sont également des facteurs de risque connus.

Traitement des troubles bipolaires

Les troubles bipolaires sont soignés à l’aide de médicaments, accompagnés d’une psychothérapie. Durant les phases maniaques, on délivre au patient des neuroleptiques afin de calmer son enthousiasme. À l’inverse, durant la phase dépressive, on lui propose des antidépresseurs. Bien prise en charge, la personne bipolaire peut vivre et s’intégrer normalement dans la société.

Les troubles bipolaires se caractérisent par deux phases extrêmes de joies et de tristesses à quelques mois d'intervalle. Sans traitement, cette maladie peut être dangereuse pour le patient qui peut attenter lui-même à sa vie en période dépressive ou opter pour des comportements à risque en phase maniaque. © Booyabazooka, Wikipédia, cc by sa 3.0 Les troubles bipolaires se caractérisent par deux phases extrêmes de joies et de tristesses à quelques mois d'intervalle. Sans traitement, cette maladie peut être dangereuse pour le patient qui peut attenter lui-même à sa vie en période dépressive ou opter pour des comportements à risque en phase maniaque. © Booyabazooka, Wikipédia, cc by sa 3.0


connexes

Vos réactions

Chargement des commentaires