Mots-clés |
  • médecine,
  • grossesse

Placenta praevia

PDF

Le placenta praevia correspond à une anomalie de localisation du placenta, inséré trop bas dans l’utérus. Cela peut entraîner des conséquences, principalement en fin de grossesse, avec rupture et décollement du placenta, engendrant saignement et rupture de la poche des eaux.

Diagnostic du placenta praevia

Le placenta praevia est souvent visible à l’échographie aux environs de la seizième semaine de la grossesse. L’affection peut très bien être asymptomatique ou se manifester par quelques saignements abondants  mais indolores lors du troisième trimestre. Il arrive parfois qu’on ne la détecte qu’à l’accouchement. Il peut y avoir des complications, principalement pour le fœtus.

Prise en charge du placenta praevia

Face au placenta praevia, recouvrant, un accouchement naturel est impossible dans la plupart des cas. Une césarienne se doit alors d’être pratiquée avant le terme de la grossesse.

Le placenta est un organe très particulier. Il permet de connecter la mère à son petit chez les mammifères placentaires, et ainsi d'apporter les éléments nécessaires à la croissance du bébé en gestation. Dans le cas d'un placenta praevia, celui-ci est placé trop bas dans l'utérus, et peut rompre en fin de grossesse. © Henry Gray, Gray's Anatomy, Wikipédia, DP Le placenta est un organe très particulier. Il permet de connecter la mère à son petit chez les mammifères placentaires, et ainsi d'apporter les éléments nécessaires à la croissance du bébé en gestation. Dans le cas d'un placenta praevia, celui-ci est placé trop bas dans l'utérus, et peut rompre en fin de grossesse. © Henry Gray, Gray's Anatomy, Wikipédia, DP

Placenta praevia - 1 Photo


connexes

Vos réactions

Chargement des commentaires