Mots-clés |
  • médecine

Ostéodensitométrie

PDF

L’ostéodensitométrie est un examen médical qui permet de mesurer la densité minérale osseuse (DMO). En d’autres termes, il évalue la « solidité » du squelette. Il permet donc d’analyser le risque de fracture ostéoporotique, c’est-à-dire en lien avec une ostéoporose. Réalisé dans un cabinet de radiologie, il est également appelé densitométrie osseuse, absorptiométrie biphotonique voire DEXA, pour Dual Energy X-Ray Absorptiometry. L’examen peut être pratiqué en milieu hospitalier dans un service de radiologie, ou dans un cabinet privé de rhumatologie.

Pratique de l'ostéodensitométrie

Une ostéodensitométrie est indiquée aux patients qui présentent des signes évocateurs d’ostéoporose et plus précisément dans les conditions suivantes :

 

  • en cas de découverte ou de confirmation radiologique d'une fracture vertébrale, en l’absence de facteurs traumatiques (chute…) ;
  • en présence d’antécédents de fracture survenue sans traumatisme, c’est à-dire à l’occasion d’un choc mineur ou d’une simple chute de sa hauteur ;
  • en cas de ménopause précoce (avant 40 ans) ;
  • en cas d’antécédents parentaux de fracture du col du fémur ;
  • en présence de maladies ou d’antécédents de maladies inductrices d’ostéoporose (anorexie, hyperthyroïdie…) ;
  • en cas de prise ou d’antécédents de prise de traitements susceptibles d’induire une ostéoporose (corticothérapie au long cours, par exemple…).

 

 

 

 

 

À noter également, que dans certaines conditions, l’ostéodensimétrie est prise en charge par l'Assurance-maladie.

Déroulement de l'ostéodensitométrie

L’examen est généralement réalisé en position allongée, sur un ostéodensitomètre. Il utilise les rayons X de faible intensité et répond à un principe physique de base. Il s’agit de faire traverser un faisceau énergétique à un corps solide – un os en l’occurrence – et de mesurer la quantité d’énergie qui en ressort. Au final, plus l’os en absorbe, plus sa densité est élevée, donc plus le squelette est solide. Les mesures s’effectuent généralement au niveau du rachis lombaire ou de la hanche (col du fémur). Le résultat obtenu est appelé le T score.

Risques éventuels de l'ostéodensitométrie

L’ostéodensitométrie est un examen indolore. L’unique risque pourrait résider dans l’irradiation, laquelle est très faible. Elle représente un dixième de la dose délivrée au cours d’une radiographie des poumons. À noter toutefois que cet examen est contrindiqué aux femmes enceintes, aux patients ayant subi durant les trois jours précédents une scintigraphie osseuse ou un examen du tube digestif ayant nécessité la prise d’un produit de contraste.

Sources :

 

  • www.rhumatologie.asso.fr, site de la Société française de rhumatologie, consulté le 5 janvier 2011 ;
  • Assurance-maladie.

 

L’ostéodensitométrie permet de mesurer la densité minérale osseuse. © osteoporisosexpert.com L’ostéodensitométrie permet de mesurer la densité minérale osseuse. © osteoporisosexpert.com


connexes

Vos réactions

Chargement des commentaires