Mots-clés |
  • médecine,
  • grossesse

Hystérographie

PDF

Également appelée hystérosalpingographie (HSG), l’hystérographie est un examen radiographique de l’utérus et des trompes. Ces dernières années, il est de plus en plus souvent remplacé par l’Imagerie par résonance magnétique (IRM). L’hystérographie est pratiquée dans un cabinet de radiologie par un radiologue.

Pratique de l’hystérographie

Cet examen permet d’observer la cavité utérine et les trompes en cas notamment, de difficultés à débuter une grossesse ou en présence de saignements dont l’origine n’a pu être déterminée par échographie. Toutefois, les indications de cet examen sont aujourd’hui réduites par la pratique généralisée de l’échographie et des autres techniques d’imagerie (IRM…).

Déroulement de l’examen

La patiente est installée en position allongée, sur le dos, genoux pliés et écartés. Le médecin place une sonde dans le col de l'utérus et injecte un produit de contraste iodé. L’examen dure environ 30 minutes et ne nécessite aucune anesthésie. L’examen fournit des renseignements directs sur la cavité utérine et les trompes, sur l’état de la muqueuse et de la sous-muqueuse.

Risques éventuels de l’hystérographie

L'hystérographie ne doit pas être réalisée en cours de grossesse. D’une manière générale, elle est effectuée juste après les règles. Une allergie connue à l’iode doit être signalée au médecin avant l’examen.

Sources :

  • Société française de radiologie (SFR), 18 février 2011 ;
  • Dictionnaire de l’imagerie médicale et des rayonnements, de l’Académie de médecine, par les Prs Jean-Charles Sournia et Jacques Polonovski, PUF.

L'hystérographie est un examen radiographique de l’utérus et des trompes. © Diagnosezentrum Hietzing L'hystérographie est un examen radiographique de l’utérus et des trompes. © Diagnosezentrum Hietzing    

Hystérographie - 1 Photo


Vos réactions

Chargement des commentaires