Mots-clés |
  • médecine,
  • serpent,
  • reptile

Herpétophobie

PDF

L'herpétophobie (du grec herpeton qui signifie serpent) est la peur des reptiles, qu’il s’agisse de najas, de boas ou de très inoffensifs lézards ou orvets. Une peur irrépressible et incontrôlable : parfois même, la simple vue d’un de ces serpents à la télévision ou dans un magazine provoque chez les herpétophobiques des frissons, une bouffée de panique et des suées profuses. Une prise en charge psychologique est alors vivement recommandée.

Différents types de méfiance envers les serpents

Les serpents sont des animaux dépourvus de pattes, dont le corps est recouvert de fines écailles. Leurs yeux ont des paupières soudées et transparentes, qui leur confèrent un regard fixe. De toutes tailles et de toutes couleurs, ces reptiles traînent une mauvaise réputation. Elle remonterait selon certains, à une histoire de pomme...

La réserve vis-à-vis des serpents est vraiment l’attitude la plus répandue, mais elle n’est pas la règle. Ils ont aussi leurs fans qui les élèvent dans des vivariums, et certains d’entre nous en ont une peur panique. Ceux-là sont herpétophobiques. Selon les cas, la réaction sera plus ou moins intense. Et si certains ne sont effrayés que par la vue d’un vrai serpent, d’autres paniquent à sa seule évocation.

Traitement de l’herpétophobie

Pour se débarrasser de cette peur irraisonnée, le phobique peut se tourner vers un psychiatre ou un psychologue. Celui-ci le soumettra à une psychothérapie cognitive et comportementale, l’exposant progressivement à l’objet de sa terreur.

Source : interview de Rachel Bocher, psychiatre au CHU de Nantes, mai 2012

L’herpétophobie n’est pas forcément déclenchée par la peur légitime de la morsure du serpent venimeux. © Phovoir L’herpétophobie n’est pas forcément déclenchée par la peur légitime de la morsure du serpent venimeux. © Phovoir

Herpétophobie - 1 Photo


connexes

Vos réactions

Chargement des commentaires