Mots-clés |
  • médecine

Créatine kinase

PDF

La créatine kinase est une enzyme présente dans le muscle qui joue un rôle dans la contraction musculaire. La créatine kinase catalyse le transfert du phosphate de la phosphocréatine à l’ADP pour former de l’ATP et de la créatine. Au début d’une activité musculaire intense, les quantités d’ATP s’épuisent rapidement. L’augmentation de la demande en ATP favorise la réaction suivante, qui est catalysée par la créatine kinase :

Phosphocréatine + ADP ↔ créatine + ATP

Cette réaction est réversible, ce qui permet de reconstituer les réserves de phosphocréatine lorsque le muscle est inactif et que les cellules produisent plus d’ATP qu’elles n’en ont besoin.

La créatine kinase, une enzyme du muscle

Le muscle contient relativement peu d’ATP, la source d’énergie alimentant la contraction musculaire. Plusieurs voies permettent de régénérer de l’ATP dans le muscle : la respiration aérobie, la glycolyse anaérobie, en utilisant du glycogène, et la voie de la phosphocréatine (aussi appelée créatine phosphate ou phosphagène).

La présence de créatine kinase dans le sang peut être le signe d’une atteinte aux muscles ou au cœur, par exemple dans le cas d’un infarctus du myocarde.

La créatine kinase est une enzyme du muscle qui favorise la formation d’ATP à partir de phosphocréatine (ou créatine phosphate). © Jfdwolff, PDB, Wikimedia Commons, CC by-sa 3.0 La créatine kinase est une enzyme du muscle qui favorise la formation d’ATP à partir de phosphocréatine (ou créatine phosphate). © Jfdwolff, PDB, Wikimedia Commons, CC by-sa 3.0


connexes

Vos réactions

Chargement des commentaires