Mots-clés |
  • vie

DRS: un poste à responsabilités chez les dauphins !

Chez les dauphins, n'est pas Directeur des Relations Sociales qui veut. Et quand on est DRS, c'est pour la vie. Cette incroyable découverte de deux chercheurs laisse déjà présager les conséquences désastreuses de la capture de certains animaux extirpés de leur milieu naturel ...

© Caroline Lepage
Quel avenir pour ces dauphins en captivité livrés à la foule, et leur groupe d'origine resté en mer ?

PDF

De nombreux mammifères marins sont connus pour être sociables. Si certains préfèrent la solitude comme les intrigants dauphins ambassadeurs qui font quelques haltes dans les ports et les villes balnéaires (à la recherche de contacts humains ?), des marsouins - en passant par les orques - nombre de cétacés préfèrent la vie en groupe.

Mais d'où provient cette cohésion qui les unit et les protège ? David Lusseau, spécialisé en écologie à l'Université d'Aberdeen en Ecosse, a sa petite idée depuis qu'il a mené une étude sur les interactions sociales d'une communauté de 62 grands dauphins (Tursiops truncatus) en Nouvelle-Zélande entre 1994 et 2001. Ses travaux seront publiés dans la revue Biology Letters.

Photos d'ailerons dorsaux à l'appui permettant d'identifier chaque individu, il fallait ensuite définir la constitution de ce groupe. Etait-ce d'ailleurs un ou plusieurs groupes, puisque les dauphins n'étaient pas toujours ensemble ? Etait-ce le hasard qui les réunissait ?

Pour en avoir le cœur net, le biologiste a fait appel aux services d'un physicien américain de l'Université du Michigan, Mark Newman, spécialisé en réseaux et pour qui les relations sur le web n'ont plus de secrets ! Ce dernier a utilisé sa propre théorie mathématique pour identifier la structure de ce réseau animal.

Résultats inattendus… Les 62 Tursiops constituaient deux sous-groupes, unis par la présence de certains dauphins qui occupaient des postes-clés au sein de la communauté. Durant les sept années d'études, deux d'entre eux avaient temporairement disparu, entraînant une scission en deux groupes qui ne se côtoyaient plus ! Dés qu'ils sont réapparus, tous ont retrouvé leur union parfaite. Les responsabilités de ces dauphins pas comme les autres semblaient évidentes !

Avec le nombre de cétacés capturés en mer pour alimenter les parcs marins, David Lusseau s'interroge sur les perturbations qui peuvent apparaître au sein des membres du groupe ayant échappé à ce triste sort. Comment peut réagir la communauté si on lui retire l'un de ses leaders qui porte la lourde charge d'assurer la cohésion entre les individus ? Le préjudice est souvent double pour ses espèces : quel avenir pour l'orque femelle détenue dans sa prison de verre qui ne peut plus assurer la descendance de son groupe, et quel devenir pour les membres restants, livrés à eux-mêmes…

Pour info DRS : Directeur des Relations Sociales


A voir aussi sur Internet

Sur le même sujet

Vos réactions

Chargement des commentaires