Mots-clés |
  • médecine,
  • Santé,
  • Nutrition

La nourriture bio n'est pas un gage d'équilibre

Les produits bio contiennent peu ou pas de résidus de pesticides mais à eux seuls, ils ne garantissent pas une alimentation équilibrée. De plus, ils sont plus sujets à la contamination. Des professionnels de la nutrition prennent la plume pour faire le point.

Bio ou pas, ceci n'est qu'une pomme... © flora.cyclam / Flickr - Licence Creative Common (by-nc-sa 2.0) Bio ou pas, ceci n'est qu'une pomme... © flora.cyclam / Flickr - Licence Creative Common (by-nc-sa 2.0)

La nourriture bio n'est pas un gage d'équilibre - 1 Photo

PDF

L’Association française des Diététiciens Nutritionnistes (AFDN) met les pieds… dans le plat ! « Manger bio ne signifie pas nécessairement manger équilibré », soulignent ces professionnels, soucieux de constater les motivations des Français « de plus en plus nombreux à choisir les produits bio pour leurs vertus nutritionnelles ». En effet, ce n’est pas toujours pour les bonnes raisons et une mise au point s’impose.

« Les bénéfices santé des produits issus de l’agriculture biologique ne sont pas scientifiquement démontrés » explique Florence Rossi, diététicienne et membre de l’AFDN. « On peut se nourrir de façon équilibrée, que l’on mange bio ou non ».

En résumé, une pomme issue de l’agriculture biologique ou conventionnelle reste… une pomme, avec des vertus nutritionnelles identiques. La différence bien sûr – et elle n’est pas des moindres – est que la pomme bio renfermera moins de pesticides que l’autre.

Moins de traitements, donc davantage de microbes

En revanche, elle abritera « un plus grand nombre de contaminations par microbes ou champignons car les produits issus de l’agriculture biologique ne subissent pas de traitements antifongiques. Ils se conservent donc moins longtemps ». Dans tous les cas, bio ou non, ne laissez pas vos fruits et légumes frais dans le bac du réfrigérateur. Leurs vitamines disparaissent avec le temps.

Si vous avez le souci d’une alimentation saine, « attachez-vous surtout à varier les aliments, à préférer les fruits et légumes aux produits gras et sucrés et à diminuer le sel », conclut la diététicienne.


A voir aussi sur Internet

Sur le même sujet

Vos réactions

Chargement des commentaires