Mots-clés |
  • médecine

Grippe A : décès de deux porteuses du virus en Belgique et en France

A quelques heures de distance les autorités belges et françaises viennent de confirmer qu’une personne porteuse du virus de la grippe A (H1N1), dans chacun des deux pays, est décédée aujourd’hui.

Les symptômes de la grippe A(H1N1), dite porcine, sont semblables à ceux de la grippe saisonnière. © Infographie IDE, source INVS Les symptômes de la grippe A(H1N1), dite porcine, sont semblables à ceux de la grippe saisonnière. © Infographie IDE, source INVS

Grippe A : décès de deux porteuses du virus en Belgique et en France - 1 Photo

PDF

Dans les deux cas il s’agissait « de jeunes filles », sans autre précision. Soulignons qu’en France, l’Institut national de Veille sanitaire précise que « les conclusions de l’évaluation clinique ne sont pas en faveur d’un décès directement lié au virus A (H1N1) ».

La première malade avait été hospitalisée dans la région d’Anvers (Belgique) le 20 juillet avec un diagnostic provisoire de pneumonie. Elle souffrait depuis 2 jours de faibles symptômes grippaux. Son état clinique, jugé « non préoccupant » lors de son admission, s’est ensuite dégradé. Une pneumonie double d’origine virale a été diagnostiquée, « et les analyses ont confirmé la présence du virus A (H1N1) » précise la Radio télévision belge francophone (RTBF).

Le virus n'est pas la cause première des décès

La patiente décédée en France était une adolescente de 14 ans hospitalisée au CHU de Brest. Elle « souffrait d’une maladie grave compliquée d’une autre infection pulmonaire sévère » et la recherche du virus A (H1N1) a été effectuée « dans le cadre d’un bilan systématique lié au contexte de l’épidémie actuelle ». Les résultats ont ainsi confirmé la présence du virus, mais le décès ne lui est pas imputé.

En l’état d’imprécision du dossier, soulignons que ces deux cas mortels ont été observés chez des patientes relevant de groupes à risque particulier. Il s’agit de patientes jeunes – qui ne bénéficient d’aucune compétence immunitaire liée à une exposition au dernier virus pandémique de ce groupe en 1958 – et porteuses de maladies respiratoires qui en font donc des cibles particulièrement exposées.


A voir aussi sur Internet

Sur le même sujet

Vos réactions

Chargement des commentaires