Mots-clés |
  • médecine,
  • Bébé

Dès 6 mois, un bébé comprend les mots qu’on lui adresse

La capacité à comprendre le langage apparaîtrait plus tôt que ce que l’on pensait. Dès l’âge de 6 mois, un bébé pourrait saisir le sens des mots les plus courants, même s'il ne sait pas encore les exprimer.

Les bébés nous comprennent bien plus tôt qu'on ne le pensait puisque dès 6 mois, ils saisissent le sens de mots courants. Ils commencent à s'exprimer seulement vers 11 mois avec des mots simples et construisent des phrases vers 2 ans. © miflotador.com, cc by sa 3.0 Les bébés nous comprennent bien plus tôt qu'on ne le pensait puisque dès 6 mois, ils saisissent le sens de mots courants. Ils commencent à s'exprimer seulement vers 11 mois avec des mots simples et construisent des phrases vers 2 ans. © miflotador.com, cc by sa 3.0

Dès 6 mois, un bébé comprend les mots qu’on lui adresse - 2 Photos

PDF
  • Les vérités sur les bébés, à découvrir dans notre dossier 

L’apprentissage du langage recèle encore de nombreux mystères. Chez les enfants, les premiers mots ou les premiers gestes dotés d’un sens (pointer du doigt par exemple) se manifestent vers l’âge d’1 an. De nombreux psychologues pensaient que cette capacité d’expression accompagnait parallèlement la faculté de compréhension.

Or une nouvelle étude publiée dans les Pnas vient de mettre à mal ces croyances. Elika Bergelson et Daniel Swingley, chercheurs de l’université de Pennsylvanie, ont pu montrer que dès 6 mois, les bébés comprennent le sens de mots couramment employés.

Comment ont-ils pu arracher ces informations à des enfants qui ne savent pas clairement s’exprimer ? Trente-trois nourrissons âgés entre 6 et 9 mois ont pris part aux expérimentations, leurs performances ont été comparées avec celles de bébés de 10 à 20 mois.

Les bébés comprennent avec leur regard

Dans une première expérience, les jeunes sujets ont été placés avec l’un de leur parent en face d’un écran sur lequel étaient présentées quatre images. Deux figuraient un même aliment (une pomme par exemple) tandis qu’une partie du corps (une jambe, un nez…) apparaissait sur les deux autres. Le papa ou la maman, qui portait un bandeau sur les yeux pour ne pas influencer le regard de l’enfant, demandait de regarder un objet particulier de l'image. La manipulation était répétée huit fois avec des items différents. Dans un second test, ils demandaient aux enfants de repérer, au milieu d’une image plus complexe, un élément particulier, comme une banane posée sur une table ou un bras sur un corps entier.

Voici les figures utilisées par les scientifiques pour tester la compréhension des mots par les bébés. La première expérience correspond aux images du bas, tandis que les photos du haut concernent la seconde expérience. En étudiant où le regard des bébés était porté, les chercheurs en ont déduit qu'ils saisissaient le sens des mots. © Bergelson et Swingley, Pnas
Voici les figures utilisées par les scientifiques pour tester la compréhension des mots par les bébés. La première expérience correspond aux images du bas, tandis que les photos du haut concernent la seconde expérience. En étudiant où le regard des bébés était porté, les chercheurs en ont déduit qu'ils saisissaient le sens des mots. © Bergelson et Swingley, Pnas

Dans les deux expérimentations, les enfants fixaient davantage l’élément qui venait d’être nommé, preuve qu’ils comprenaient de quel objet on leur parlait. Entre 6 et 14 mois, les performances sont assez semblables. Une rupture nette se manifeste au-delà de cet âge, les résultats devenant encore bien plus révélateurs.

Une acquisition du langage plus précoce

Ces travaux montrent donc que dès 6 mois, les bébés peuvent comprendre des mots employés au quotidien et ainsi saisir les intentions des adultes. Il est possible que cette faculté apparaisse même plus tôt, mais il faudrait pour le savoir tester des nourrissons encore plus jeunes.

« Je pense que cette étude adresse un message aux parents : vous pouvez parler à vos enfants, ils vous comprendront au moins un petit peu, commente Daniel Swingley. Certes, ils ne vous répondront pas avec beaucoup de répartie […] mais plus ils maîtrisent de mots et plus ils pourront s’appuyer dessus [quand viendra l’heure de s’exprimer]. »

Effectivement, ce n’est pas parce que les bébés n’expriment pas une idée qu’ils ne la saisissent pas. De précédents travaux avaient d’ailleurs montré que les enfants comprenaient les structures grammaticales avant même de les employer, à un âge où ils savaient pourtant parler. Nos enfants n’ont pas fini de nous surprendre…


A voir aussi sur Internet

Sur le même sujet

Vos réactions

Chargement des commentaires