Mots-clés |
  • biologie

Pratiquer la musique avant 7 ans modifie le cerveau pour la vie

Les musiciens ayant commencé à pratiquer avant 7 ans ont une meilleure connectivité au niveau des aires motrices du cerveau et sont plus à l’aise que les autres, musiciens ou non, dans des tâches de coordination des gestes. Cependant, une fois cet âge dépassé, ces bénéfices de l'apprentissage de la musique n’apparaissent plus.

La pratique d'un instrument de musique demande de la coordination. Or, dans les âges les plus précoces de la vie, le cerveau est très plastique et s'adapte facilement aux nouvelles tâches qu'on lui demande. Suffisamment pour créer des connexions durables toute la vie ! © Fotokolosov, StockFreeImages.com La pratique d'un instrument de musique demande de la coordination. Or, dans les âges les plus précoces de la vie, le cerveau est très plastique et s'adapte facilement aux nouvelles tâches qu'on lui demande. Suffisamment pour créer des connexions durables toute la vie ! © Fotokolosov, StockFreeImages.com

Pratiquer la musique avant 7 ans modifie le cerveau pour la vie - 2 Photos

PDF

Pratiquer la musique, c’est bien. Commencer avant 7 ans, c’est mieux ! C’est du moins ce qui ressort d’une étude parue dans le Journal of Neuroscience, montrant qu’avant cet âge sensible, jouer d’un instrument favorise la coordination des gestes et renforce les connexions cérébrales dans les régions motrices de l’encéphale sur l'ensemble de la vie.

Ce travail, dirigé par Virginia Penhune, de l’université Concordia (Montréal, Canada), a fait appel à 36 musiciens adultes rangés en deux groupes. Une première moitié avaient commencé les cours de musique avant 7 ans. L’autre moitié, dotée d’autant d’expérience musicale, a été initiée aux instruments après cet âge. Enfin, un troisième lot réunissait des personnes n’ayant que peu de pratique de la musique, voire aucune.

L’expérience consistait à tester leurs facultés motrices dans un exercice déconnecté de la pratique des instruments. Il s’agissait d’évaluer l'aptitude à apprendre une séquence de mouvements puis à l’exécuter. En plus de ce petit exercice, les volontaires étaient soumis à une scintigraphie cérébrale afin de visualiser la substance blanche de leur cerveau, là où s’effectuent de nombreux contacts entre les neurones.

La musique est bénéfique pour le cerveau. Surtout si on commence tôt ! © Vally, StockFreeImages.com
La musique est bénéfique pour le cerveau. Surtout si on commence tôt ! © Vally, StockFreeImages.com

Les cerveaux des musiciens précoces mieux branchés

Lors du test moteur, les musiciens ayant commencé avant l’âge de 7 ans étaient mieux coordonnés que leurs homologues. La comparaison des cerveaux révèle les raisons du succès des musiciens précoces. Leur corps calleux, zone qui relie et coordonne l’activité des deux hémisphères cérébraux, était plus dense, preuve de connexions plus nombreuses entre les aires motrices. Une analyse plus détaillée montre même que plus on pratique jeune, plus nombreuses encore sont ces synapses.

La comparaison entre les non-musiciens et ceux ayant commencé après 7 ans a de quoi surprendre. Même si la pratique d’un instrument exige de la coordination, on ne retrouve aucune différence dans la substance blanche des membres des deux groupes. Autrement dit, il n’y a pas de juste milieu : ou bien le cerveau se modifie avant 7 ans, ou bien il ne se modifie pas du tout.

La pratique de la musique, excellente pour la coordination des gestes

Ainsi la musique peut transformer le cerveau. Mais attention à l’interprétation : cela ne veut pas dire que les plus grands artistes seront ceux qui auront eu les débuts les plus précoces. Car le talent n’est pas qu’une histoire d’âge, relevant aussi du don, de la capacité à transmettre l’émotion ou du style musical.

Il n’est d'ailleurs jamais trop tard pour faire bénéficier son cerveau des bienfaits de la musique. Une recherche récente révèle en effet qu’après 2 semaines de pratique intensive, des volontaires ont vu la matière grise se réorganiser. En peu de temps, ils acquéraient aussi une meilleure coordination des mouvements. Les personnes gauches savent ce qui leur reste à faire…


A voir aussi sur Internet

Sur le même sujet

Vos réactions

Chargement des commentaires