Mots-clés |
  • zoologie,
  • méduse,
  • mer,
  • océan

Biographie de Catherine Vadon

Océanographe

PDF

Sa biographie

- Doctorat Océanographie Biologique, Université Paris VI, 1981 ‘Les Brachyoures (crabes) des herbiers de Posidonies de Villefranche/mer : biologie, écologie et variations quantitatives des populations’

- Maître de Conférences, Muséum National d'Histoire naturelle (depuis 1983) Département ‘Milieux et peuplements aquatiques’ (1983-2008) Département des Galeries (depuis 2009)

Au Département ‘Milieux et peuplements aquatiques’

 - Recherches sur la systématique et l’inventaire des peuplements profonds d’Echinodermes.

- Travail de terrain, plongée sous-marine pour collecte d’échantillons, participation à plusieurs campagnes océanographiques réalisées en Nouvelle-Calédonie, Indonésie, Philippines, Brésil, …

Exposition « Requins ! », Marinarium de Concarneau, MNHN, 2007

Issus de la lointaine ère primaire, les requins ont conquis presque tous les milieux marins, des côtes aux profondeurs abyssales. L’extrême élégance de leurs lignes, leur puissance de nage et d’attaque, associé à un redoutable pouvoir de détection des proies en font des êtres d’exception, sans compter leur rôle de prédateur, essentiel à l’équilibre des écosystèmes marins. Approcher le « monde » des requins, c’est aborder des domaines aussi variés que l’histoire naturelle, la pêche, l’exploration sous-marine, l’écotourisme, l’art, ... Existe-t-il d’autres sujets aussi contrastés que celui qui nous mène des tièdes atolls coralliens à la banquise glacée de l’Arctique, des jonques de Hong-Kong au précieux galuchat des salons parisiens, des écrits de Buffon aux films de Cousteau, du grimoire des apothicaires à la recherche scientifique de pointe ? Quoi de plus émouvant que ces pratiques polynésiennes par lesquelles les pêcheurs « appellent » le requin, incarnation de l’esprit des ancêtres ? Ce soi-disant « mangeur d’hommes », massacré aujourd’hui par millions pour le réduire en potage ou pour se parer de ses dents, ne sillonnera plus les océans si l’actuel phénomène d’extermination programmé à son encontre n’est pas rapidement enrayé. Jamais dans leur histoire, ces animaux n’ont eu tant besoin d’être compris, respecté, protégé.

Exposition « Etonnants Cétacés », 2009

- Les Dessous des Dauphins, 2008 (Ed. Tourbillon /MNHN) Joueurs, familiers, bienveillants compagnons des marins : depuis l’Antiquité c’est ainsi qu’on se représente les dauphins ! Ils ont beaucoup intrigué les savants qui ont mis longtemps à les classer parmi les mammifères. Comme les gigantesques cachalots, les puissantes orques, les narvals à la dent longue et bien d’autres ils appartiennent à la grande famille des cétacés à dents. Savez-vous comment ils se sont adaptés à la vie aquatique ? Que les cachalots mangent des calamars de vingt mètres de long ? Que les orques peuvent chasser des baleines, et que les dauphins nagent à près de 50 km/h… ?

- Les Dessous des Baleines, 2008 (Ed. Tourbillon /MNHN, avec CD de chants de baleines)

Au Département des Galeries, Grande Galerie de l’Evolution

Conseiller scientifique sur deux ‘parcours’, présentés dans la Grande Galerie de l’Evolution :

-- Parcours « Darwin », 2009

Réparti en dix escales, positionnées au sein même de l’exposition permanente, il se propose de faire découvrir le parcours du célèbre naturaliste britannique dont l’œuvre révolutionna à jamais la vision du monde vivant : embarquement du jeune ‘passionné de nature’ sur le navire Beagle et premières observations de terrain, publications sur les crustacés cirripèdes qui lui valent une reconnaissance scientifique internationale, travaux sur la sélection artificielle, énoncé de la fameuse Origine des Espèces par la sélection naturelle et … scandale déclenché par sa théorie sur l’ancêtre commun de l’homme et des grands singes ! Chaque escale, en relation avec des spécimens naturalisés, comporte un texte présentant succinctement l’essentiel de la démarche du naturaliste.

-- Parcours « Biodiversité », 2010

Qu’est ce que la diversité biologique ? Comment en mesurer les variations ? Quelles sont les causes et les conséquences de ces variations ? Quelles sont les actions éventuelles à mener ? 27 escales, réparties sur trois niveaux de la Grande Galerie (monde marin, monde terrestre, galerie des espèces menacées et disparues), illustrent ces questionnements à travers autant d’exemples choisis au niveau d’espèce, de groupe d’espèces ou de milieux particuliers (la savane, la forêt équatoriale, ...). Des écrans vidéo présentent des textes explicatifs trilingues, illustrés de photos. (coordination générale Pierre Pénicaud).

-- Création de l’espace ‘narval’ : biologie, pêche, protection, 2010 (avec Fabienne Noé, action pédagogique) Conçu autour d’un spécimen historique, appartenant aux anciennes collections du duc d’Orléans, l’ »espace Narval » présente ce cétacé polaire, si étrange et encore méconnu. Destiné aux publics adulte et enfant, cet espace évoque les relations entre les mythiques ‘licorne de mer et licorne de terre’, l’identité biologique et écologique de l’espèce, les traditions de chasse par les Inuit, les dangers qui le menacent et les mesures qui le protègent.

Principaux ouvrages

- Guide des étoiles de mer, oursins et autres échinodermes du Lagon de Nouvelle-Calédonie. En collaboration avec Alain Guille, Pierre Laboute, Jean-Louis Menou. Paris : ORSTOM, 1986 (Faune Tropicale : 25).

- CD Océans et Vie marine, EMME, UNESCO, en collaboration avec Dominique Doumenc, Anne Teyssèdre, ..., 1998, réed. 2006

- L’enseignement pour les voyageurs-naturalistes au Muséum national d’histoire naturelle. In : Explorations et voyages scientifiques, de l’Antiquité à nos jours. Actes du 130è Congrès du CTHS, La Rochelle, 2005. 2008

- Requins, entre peur et connaissance, 2006, Ed. Jean-Pierre de Monza/MNHN

- Les Dessous des Requins, 2006, Ed. Tourbillon/MNHN (ouvrage jeunesse)

- Les méduses, ces étranges animaux, Ed. Belin, Les Savoirs Junior, 2010

- Le monde lumineux des océans, Ed. Belin, Les Savoirs Junior, 2010

- Merveilleux crabes, un éloge de la biodiversité. Ed. Belin, à paraître 2011.

Son métier au quotidien

Courroie de transmission entre la recherche scientifique et le grand public, la ‘diffusion des connaissances’ concerne des domaines toujours plus larges et renouvelés au fur et à mesure du développement des connaissances.

Ceci est particulièrement remarquable dans le milieu marin avec les découvertes réalisées par les équipes de recherche lors des grands inventaires faunistiques et des explorations des écosystèmes profonds.

Les supports potentiels pour cette transmission des connaissances sont multiples : sites Internet, expositions, bornes interactives, DVD, livres, ...

Les phases de la construction d’un livre

Chaque construction d’ouvrage constitue une aventure différente, mais toujours aussi passionnante ! Elle s’articule en une succession de phases, correspondant à un type de travail et un investissement personnel très différent d’une étape à une autre. Mais, règle générale, cette élaboration demande obligatoirement une ‘immersion totale’ dans le sujet. Pour mieux appréhender celui-ci, je m’efforce de le traiter de façon ‘transversale’, en le positionnant dans un contexte élargi. Ce qui conduit à rechercher des connections avec des thèmes aussi divers que l’histoire, l’ethnologie, la géographie, etc. Cette approche multidisciplinaire est plus attrayante et permet de mieux faire comprendre le sujet au lecteur. Ces principales étapes sont les suivantes :

- Définition du sujet de l’ouvrage. S’effectue soit en collaboration avec un éditeur, soit à titre personnel avant d’être proposé à un éditeur.

- Etablissement d’un premier plan.

- Recherche bibliographique la plus exhaustive possible.

- Lecture et dépouillement d’un maximum de livres, documents anciens, manuscrits, ... , discussions. Ils demandent en général d’être effectués dans une grande diversité de lieux (bibliothèques, centre d’archives, ...), parfois à l’étranger, mais sont grandement facilités par les possibilités de recherche sur Internet.

- En fonction de l’information trouvée, réajustement du plan. Certaines informations souhaitées peuvent en effet être introuvables, d’autres au contraire peuvent s’avérer beaucoup plus riches et documentées que prévues. Dans l’élaboration d’un ouvrage, cette phase de recherche d’information est toujours la plus exaltante : on ne sait jamais ce que le dépouillement des documents (surtout vrai pour les sujets historiques) va révéler !

- Tri et hiérarchisation de l’information. Il s’agit de faire un choix parmi l’ensemble des données mises à jour, en ne conservant que les plus essentielles.

- En parallèle, une première recherche iconographique (photos, gravures, ...) personnelle est indispensable car elle permet de ‘visualiser’ le sujet.

- Elaboration du texte. Travail de construction, certes long et solitaire (et demandant de la ténacité pour ‘boucler’ la rédaction) mais combien positif !

- Remise du manuscrit à l’éditeur, et éventuels réajustements de la rédaction. - Recherche iconographique approfondie, en phase avec le contenu du texte.

- Publication. C’est un grand moment d’émotion, mais toujours mêlé à un peu d’inquiétude quant au futur ressenti des lecteurs ... !

Sa dédicace

Qu’il est difficile aujourd’hui de trouver de l’information scientifique, exacte et fiable, dans les milliers de sites et les arcanes d’internet … D’où l’extrême utilité du site Futura-Sciences, réalisé par des spécialistes, mais accessible à tous. Puisse l’ensemble de ces témoignages transmettre la passion de la découverte du monde !

Ses dossiers

  • Le monde mystérieux des méduses

    Les méduses vivent dans tous les océans et les mers du monde, de la surface jusqu’au fond, y compris dans les abysses ! Quelques espèces vivent dans les mangroves et les lacs salés, d’autres ...